fbpx
113 cinema the perfect candidate le pacte
© Le Pacte

En salles : « The Perfect Candidate », opération émancipation

Huit ans après Wadjda, la cinéaste Haifaa Al-​Mansour revient avec The Perfect Candidate, centré sur une femme médecin en Arabie saoudite, qui décide de se présenter aux élections municipales ! Rencontre avec une artiste pionnière…

113 cinema haifaa al mansour brigitte lacombe
© Brigitte Lacombe

Causette : The Perfect Candidate est-​elle la version adulte de Wadjda, votre premier film qui fut aussi la première fiction tournée et produite en Arabie saoudite ? 
Haifaa Al-​Mansour : Oui, il y a un lien entre les héroïnes de ces deux films. D’ailleurs, je leur ai donné le même nom de famille, comme un clin d’œil. Mais le vrai lien entre elles, c’est que Wadjda, la petite fille de 12 ans, et ­Maryam, ­l’héroïne adulte de The ­Perfect Candidate, ont toutes les deux le sens de l’humour et ne se considèrent jamais comme des victimes. À l’étranger, il y a toujours cette idée[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
Découvrer notre calendrier de l'avent quichesque