deputee afghane
© capture d'écran Le Figaro

Afghanistan : l’ancienne dépu­tée Mursal Nabizada a été tuée à son domicile

Dans la nuit de same­di 14 à dimanche 15 jan­vier, Mursal Nabizada a été abat­tue à son domi­cile avec son garde du corps. Elle était dépu­tée sous le pré­cé­dent gouvernement. 

Cette membre de l’ancien par­le­ment, sou­te­nu par l’occident, a été tuée à son domi­cile à Kaboul avec son garde du corps dans la nuit du 14 au 15 jan­vier selon l’AFP. Âgée de 32 ans, Mursal Nabizada avait refu­sé de fuir l’Afghanistan après l’arrivée des tali­bans au pou­voir en août 2021. 

Mursal Nabizada a été abat­tue par des incon­nus armés, a décla­ré à la presse le porte-​parole de la police, Khalid Zadran. Un de ses frères aurait aus­si été tou­ché dans l’attaque. Une enquête a été ouverte pour ten­ter de « trou­ver les cri­mi­nels et les remettre à la jus­tice », a indi­qué l’AFP

Mursal Nabizada, ori­gi­naire de la pro­vince de Nangarhar, dans l'est du pays, et dépu­tée de Kaboul depuis 2018, était dévouée pour l’intérêt de son pays. Son ancienne col­lègue au par­le­ment, Mariam Solaimankhil, lui a ren­du hom­mage dans un tweet : « Une femme forte, au franc-​parler, qui défen­dait ce en quoi elle croyait, même face au dan­ger », a‑t-​elle twee­té. Tout comme l'eurodéputée alle­mande éco­lo­giste Hannah Neumann, se disant « triste » et « en colère ». Pour elle, Mursal Nabizada « a été tuée dans l’obscurité, mais les Talibans construisent leur sys­tème d’apartheid de genre en plein jour ».

Des femmes sou­mises aux restrictions 

Les deux der­nières décen­nies d’intervention mili­taire menée par les Etats-​Unis ont per­mis aux femmes d’accéder à des postes impor­tants dans toute la sphère de la socié­té. En août 2021, l'arrivée des tali­bans a mis un terme aux liber­tés des femmes. La plu­part d’entre elles ont fui le pays. Depuis, elles ne peuvent plus accé­der à des emplois publics, elles sont inter­dites de fré­quen­ter les écoles secon­daires et les uni­ver­si­tés ou bien de se rendre dans les parcs et sur­tout doivent être cou­vertes en public, idéa­le­ment avec une bur­qa (voile intégral).

À lire aus­si I En Afghanistan, les tali­bans inter­disent aux filles d’étudier à l’université

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.