fbpx

Magazine N° 129 – Janvier 2022

CAUSETTE 129 COUV sanscode

ÉDITO

Chères lec­trices, chers lec­teurs,
En 2020, à la même époque, nous vous sou­hai­tions de bonnes fêtes mal­gré une année dif­fi­cile. Force est de consta­ter qu’un an plus tard, on n’est tou­jours pas sorti·es de l’auberge. Encore un Noël testé·es et hydroalcoolisé·es. Pas glop… Alors une nou­velle fois : force et cou­rage. On est ensemble. Tant qu’il y aura de la lutte et de la rigo­lade, nous tien­drons bon.
S’ajoute à ça une moyen­ne­ment bonne nou­velle. Peut-​être le savez-​vous : la crise sani­taire a engen­dré, entre autres trucs pas cool, une pénu­rie de papier. En rai­son des res­tric­tions et des dif­fé­rents confi­ne­ments, moins d’arbres ont été abat­tus, les usines ont tour­né au ralen­ti, ce qui a fait chu­ter la pro­duc­tion de pâte à papier. Et, comme ce qui est rare est cher, les prix ont flam­bé. « Les pape­tiers nous ont annon­cé une hausse des prix de 40 % au 1er jan­vier 2022, par rap­port au 1er juillet », a décla­ré Louis Dreyfus, pré­sident du direc­toire du Groupe Le Monde. Votre chère Causette, dont le prix n’avait pas bou­gé depuis jan­vier 2016, n’échappe pas à la règle. Et, le mar­ché de la presse écrite n’étant lui-​même pas au beau fixe, nous ne pou­vons absor­ber tota­le­ment cette hausse des tarifs de ce qui consti­tue notre matière pre­mière. C’est la rai­son pour laquelle, si vous l’avez ache­té en kiosque, votre maga­zine pré­fé­ré (bah quoi !?) est plus cher à par­tir de ce mois-​ci. Si vous lisez ces lignes, c’est que, mal­gré cette aug­men­ta­tion, vous avez réus­si à faire cet acte d’achat et nous vous en remer­cions. Votre sou­tien dans ce moment dif­fi­cile est plus que pré­cieux : il est vital !
Nous avons plei­ne­ment conscience de ce que repré­sentent ces 5,90 euros chaque mois. Surtout pour toutes celles et ceux – profs, soignant·es, professionnel·les du péri­sco­laire, intermittent·es du spec­tacle, etc. – qui res­tent scan­da­leu­se­ment mal payé·es. Mais l’avantage de tou­cher un salaire de moins de 2 000 euros net par mois, c’est que vous aurez l’immense hon­neur de rece­voir bien­tôt votre prime infla­tion de 100 euros. De quoi vous plaignez-​vous ? Merci Papa Macron Noël.
Trêve de plai­san­te­ries, vous le savez déjà, conti­nuer à nous ache­ter, c’est encore et tou­jours vous enga­ger. N’oubliez pas, éga­le­ment, que l’abonnement, au-​delà de nous sou­te­nir sur le long terme, reste le moyen le plus éco­no­mique de nous lire ! De notre côté, en 2022, nous conti­nue­rons d’essayer de vous infor­mer et de vous sur­prendre du mieux que nous pouvons.

Causette

Extraits du numéro
IMG 9605 HeleneLambert CTHOMAS

Hélène Lambert, l'inconnue de Ouistreham

Grâce au hasard d’un cas­ting sau­vage, Hélène Lambert est à l'affiche de "Ouistreham". C’est peu dire qu’à 34 ans, cette mère de quatre enfants, elle-​même ex-​agente d’entretien et qui a écu­mé les boîtes d’intérim, crève l’écran.
Lire l'article
Partager
Articles liés
Causette 99 couv bd nocede

Magazine n° 99 – Avril 2019

ÉDITO « Ta pla­nète, tu la veux bleue ou bien cuite ? » Le mes­sage a le mérite d’être direct et l’urgence pal­pable. « La pla­nète peut se pas­ser de nous, mais nous ne pou­vons pas nous pas­ser d’elle1 », ont crié les...

CAUSETTE 114 1000

Magazine n° 114 – Septembre 2020

ÉDITO Pendant deux mois, nous nous y sommes agrippé·es comme à une bouée au milieu de l’océan. Nous avons cares­sé leurs pages rugueuses avec émo­tion, comme si nous retrou­vions la peau d’un·e amant·e perdu·e. Nous nous sommes délecté·es, en...

CAUSETTE HS17 COUV HD nocode

Hors-​série n° 17, en mode récup

ÉDITO Il faut 7 500 litres d’eau pour fabri­quer un seul jean, soit l’équivalent de l’eau bue par un être humain pen­dant sept ans.C’est ce que nous révèle un rap­port des Nations unies en 2019 et ça n’est pas le seul chiffre qui fait dres­ser...

CAUSETTE 122 COUV web nocode

Magazine n° 122 – Mai 2021

Édito Ça approche. Dans un an exac­te­ment nous serons en mai 2022, et le temps sera venu de voter pour l’élection pré­si­den­tielle. En atten­dant, il y a le Covid-​19, l’envie de sor­tir de cette crise au plus vite, de plon­ger de plain-​pied...