1599px judge ketanji brown jackson wikimedia commons
Ketanji Brown Jackson ( Wikimedia Commons/ Wikicago)

États-​Unis : les vio­lentes attaques des répu­bli­cains contre la juge Ketanji Brown Jackson lors de ses audi­tions pour la Cour suprême

La juge Ketanji Brown Jackson, proposée en février dernier à la Cour suprême des Etats-Unis par Joe Biden, a été violemment interrogée pendant quatre jours par le Sénat.

Elle pourrait devenir la première femme afro-américaine à siéger à la Cour suprême des États-Unis. Mais avant cela, la juge Ketanji Brown Jackson, nommée à la Cour suprême en février par Joe Biden, a dû répondre pendant quatre jours, de lundi à jeudi, aux interrogations des sénateur·rices, lors de ses audiences de confirmation devant la commission des affaires juridiques du Sénat. Étape obligatoire avant le vote de la chambre haute du Congrès américain, dans le courant du mois d'avril.

La juriste de 51 ans a surtout essuyé de virulentes et absurdes attaques du camp des républicains, comme le rapporte la correspondante du Monde aux États-Unis, et plusieurs médias américains comme CBS et CNN. On l'a pêle-mêle interrogée sur la théorie critique de la race - un courant de recherche dans les universités américaines condamné par les conservateurs -, le port des armes, l'avortement ou encore sur le genre. Le sénateur républicain du Texas Ted Cruz, lui a ainsi demandé, en brandissant plusieurs ouvrages pour enfants, si les bébés étaient racistes. Marsha Blackburn, sénatrice républicaine du Tennessee, l'a interrogée sur les femmes transgenres, notamment lorsqu'elles participent à des compétitions sportives. Puis l'a questionnée sur sa définition du mot « femme », l'accusant de vouloir promouvoir « une éducation progressiste ». Quant au sénateur républicain du Missouri, Josh Hawley, il a tout simplement affirmé, avec plusieurs autres membres de son parti, qu'elle avait été trop indulgente dans plusieurs affaires de détention d'images pédopornographiques, lorsqu'elle était juge à Washington.

« Vous avez mérité cette place »

Ketanji Brown Jackson a cependant pu compter sur le soutien des démocrates pendant ces quatre jours éprouvants, où elle a eu à répondre à 642 questions. Elle n'a pas caché ses larmes, mercredi, quand le sénateur Cory Booker a déclaré : « Je ne vais laisser personne au sein du Sénat m'empêcher d'être heureux. (...) Vous avez mérité cette place, vous êtes compétente et vous êtes une bonne Américaine.»

Née à Washington en 1970, Ketanji Brown Jackson a grandi à Miami. Après de brillantes études à l'université d'Harvard, elle a notamment été juge au tribunal fédéral de Washington pendant huit ans, de 2013 à 2021. Nommée le 25 février dernier par Joe Biden pour remplacer Stephen Breyer à la Cour suprême, elle pourrait devenir, si adoubée par le Sénat, la quatrième femme sur les neuf membres de la plus haute juridiction des États-Unis.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.