« Abime », à nos ami­tiés per­dues

Amateur·trices du pod­cast Transfert ? Vous allez ado­rer Abime, qui lève le voile sur le grand impen­sé des rup­tures ami­cales à l’aide de récits intimes et doux-​amers.

i33diatNRcGWZayu0kFw ph8dgALGYBjmH19H

« A vingt ans, j’ai vécu une rup­ture ami­cale qui m’a trau­ma­ti­sée et m’a fait pro­fon­dé­ment me remettre en ques­tion, raconte Doriane Cotonnec, 33 ans aujourd’hui. Si elle a trans­for­mé mon rap­port à l’amitié, je n’arrivais pas à en par­ler autour de moi, car cela me fai­sait honte. » Depuis Montaigne et La Boétie, « parce que c'était lui, parce que c'était moi », on a sacra­li­sé ces rela­tions que l'on s'est choi­sies et que l'on est cen­sé entre­te­nir « pour la vie ». A part quelques embrouilles de jeu­nesse, on n'est pas censé·es se sépa­rer de ses ami·es à l'âge adulte. « Les films, les livres, les chan­sons nous pré­parent aux rup­tures amou­reuses, reprend Doriane. On sait aus­si que le déli­te­ment d’une ami­tié est pos­sible, à cause de la dis­tance par exemple. Mais per­sonne ne parle d’une dis­pute ami­cale ayant entraî­né une fin nette et bru­tale. Alors qu’une ami­tié bri­sée peut mettre à terre. »

Lorsque, à cause du confi­ne­ment, Doriane se retrouve empê­chée d’exercer son emploi dans l'événementiel, elle décide de mon­ter Abime, un pod­cast de récits de rup­tures ami­cales afin « d’explorer le phé­no­mène impen­sé » en pro­po­sant aux autres de dépo­ser dans les oreilles d’auditeurs incon­nus leurs cha­grins d’amitié. Quatre récits d’amitiés bri­sées sont déjà dis­po­nibles sur Abime, « mot qui tient autant du pré­ci­pice dans lequel peut faire plon­ger la perte d’un ami que de la mise en abîme, car l’enjeu est de pou­voir se retrou­ver dans ces his­toires », explique Doriane. Car ce dont elle est sûre, c’est que nous sommes bien plus nom­breux à l’avoir vécu qu’il n’y paraît en sur­face. Parmi les quatre épi­sodes en ligne, on croise Fanny, qui est éjec­tée de la vie d’une amie consi­dé­rant qu’elle a brillé par son absence dans un moment dif­fi­cile, Emilien qui prend une baffe lorsque son ami se détourne de lui à la fin d’un wee­kend entre copains, ou encore Marie-​Eve dont le monde s’écroule lorsqu’elle apprend que l’une de ses meilleures amies a déci­dé de mettre fin à ses jours. « L’histoire de Marie-​Eve est par­ti­cu­liè­re­ment dure, mais on est dans l’ordre de l’exception, observe Doriane. Je ne crois pas qu’un grand drame soit néces­saire pour que la rup­ture ami­cale fasse mal à ceux qui la vivent. »

Autodidacte en matière de pod­casts, la jeune femme dont la réfé­rence reste le pion­nier fran­çais de récits d’histoires de vies Transfert, réa­lise pour l’heure ses entre­tiens en visio, situa­tion sani­taire oblige. Elle demande à ses interlocteur·trices de s’enregistrer sur leurs télé­phones et bidouille elle-​même les épi­sodes grâce à un logi­ciel de mon­tage qu’elle a appris à uti­li­ser sur le tas, à l’aide de tutos. A l’oreille, le ren­du est par­fois légè­re­ment ama­teur, mais le charme n’en est que ren­for­cé. Une aco­lyte, Fanny Robert, s’occupe quant à elle de rédi­ger les textes intro­duc­tifs des épi­sodes… Lesquels alternent pro­ta­go­nistes fémi­nins et mas­cu­lins. « C’est une règle que je me suis fixée car cela me semble très impor­tant de pour­fendre le cli­ché sexiste selon lequel seules les femmes se dis­putent entre elles », défend Doriane. Si elle doit encore aller cher­cher cette parole mas­cu­line quand les femmes viennent spon­ta­né­ment pro­po­ser leurs his­toires, la jeune femme est per­sua­dée que par­ler dans Abime aide à se sen­tir mieux. « C’est un début de sou­la­ge­ment car ils se rendent compte que ce qui leur est arri­vé s’inscrit dans un phé­no­mène plus large et inhé­rent aux rela­tions humaines. » Un concert des peines de nature à répa­rer les cœurs « abi­més ».

Ecouter le pre­mier épi­sode d'Abime

Abime, par Doriane Cotonnec, sur les pla­te­formes de pod­cast et sur Instagram.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés