3919 arretons les violences 800x450 1

Violences faites aux femmes : le gouvernement assure conserver le 3919, les assos doutent

Nouvel épisode dans le feuilleton sur l’avenir du 3919. Le gouvernement s’est voulu rassurant en affirmant le 12 janvier que le numéro 3919 ne serait pas supprimé. Une affirmation qui ne convainc cependant pas les associations féministes, qui jugent le procédé de marché public absurde pour un dispositif luttant contre les violences faites aux femmes.

Il se pourrait qu’il n’y ait bientôt plus personne au bout du fil. Nous vous en parlions ici en novembre dernier, le 3919, numéro national gratuit et anonyme d’écoute, de soutien et d’orientation dédié aux femmes victimes de violences est plus que jamais en danger. Si les militantes féministes s’inquiétaient déjà, à l’époque, de la mise en place par le gouvernement d’un marché public pour la gestion de cette ligne, elles sont désormais vent debout pour sauver le numéro 3919, aujourd’hui menacé d’être purement et simplement supprimé. Dans une vidéo postée le 11 janvier sur les réseaux sociaux, la militante et membre du collectif féministe #Noustoutes, Caroline De Haas a effectivement dénoncé la volonté du gouvernement de supprimer le 3919 pour le remplacer par un autre numéro de téléphone.

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés