Photo Julien Bayou par Chloé Guilhem
Julien Bayou © Chloé Guilhem

Accusations de vio­lences psy­cho­lo­giques : Julien Bayou démis­sionne de son poste de secré­taire natio­nal d'EELV

« Cette situa­tion est inte­nable et le contexte délé­tère semble empê­cher tout dis­cer­ne­ment, dans un moment où la socié­té bas­cule et cherche le point d’équilibre pour cette si néces­saire révo­lu­tion fémi­niste », a décla­ré le dépu­té de Paris dans un communiqué.

« C’est Kafka à l’heure des réseaux sociaux. » Ce lun­di 26 sep­tembre, le secré­taire natio­nal d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) a annon­cé démis­sio­ner de son poste à la tête du par­ti, dans un com­mu­ni­qué envoyé à ses membres. Accusé de vio­lences psy­cho­lo­giques par une ex-​compagne qui a signa­lé les faits à la cel­lule sur les vio­lences sexistes et sexuelles du par­ti, le dépu­té de Paris regrette qu'à cette heure, « les faits ne [lui soient] pas pré­sen­tés. » « Mes accusateur·ices disent qu’ils ne sont pas péna­le­ment répré­hen­sibles, et dont je ne peux pour autant pas me défendre puisqu’on refuse de m’entendre », pré­cise le dépu­té élu en juin.

Dévoilées par Le Figaro cet été, ces accu­sa­tions avaient été à nou­veau média­ti­sées lors de l'émission C à vous sur France 5 le 19 sep­tembre. Questionnée sur un tweet du col­lec­tif Nous Toutes deman­dant à EELV quelles suites avaient été don­nées au signa­le­ment de l'ex-compagne de Julien Bayou, Sandrine Rousseau avait expli­qué que le trai­te­ment du dos­sier était tou­jours en cours. La dépu­tée EELV de Paris avait pré­ci­sé avoir reçu chez elle « très lon­gue­ment », mais sans pré­ci­ser la date, l’ex-compagne. Celle-​ci lui aurait alors fait part de « com­por­te­ments qui sont de nature à bri­ser la san­té morale des femmes ». Sandrine Rousseau avait indi­qué qu’au cours de leur échange, l'ex-compagne était « vrai­ment très mal et dépri­mée » et qu’elle a d’ailleurs fait une ten­ta­tive de sui­cide quelques temps après leur rencontre.

Le len­de­main, EELV écar­tait « tem­po­rai­re­ment » Julien Bayou de la copré­si­dence du groupe éco­lo­giste à l'Assemblée natio­nale. De son côté, l'ex-candidat EELV à la pré­si­den­tielle Yannick Jadot se pro­non­çait ce week-​end pour la mise en retrait de Julien Bayou de sa fonc­tion de secré­taire natio­nal du parti.

Lire aus­si l Accusations de vio­lences : Julien Bayou mis en retrait tem­po­rai­re­ment de la copré­si­dence du groupe éco­lo­giste à l'Assemblée

Une pres­sion interne qui a donc mené le poli­ti­cien, qui avait mili­té contre le mal-​logement au sein du col­lec­tif Jeudi noir avant de deve­nir cadre d'EELV et conseiller régio­nal d'Île-de-France, à renon­cer à ce poste. « C’est avec beau­coup d’émotions que je renonce à cette fonc­tion après plus de neuf ans d’engagement dans la direc­tion du mou­ve­ment, comme porte-​parole, puis secré­taire natio­nal. Vous repré­sen­ter, par­ler en votre nom, a été l’une des plus grandes fier­tés de ma vie mili­tante », a écrit à ses cama­rades dans son com­mu­ni­qué celui qui reste dépu­té. Sans cacher son amer­tume : « Cette situa­tion est inte­nable et le contexte délé­tère semble empê­cher tout dis­cer­ne­ment, dans un moment où la socié­té bas­cule et cherche le point d’équilibre pour cette si néces­saire révo­lu­tion féministe. »

Le départ pré­ci­pi­té de Julien Bayou à son poste de secré­taire natio­nal s'inscrit dans une période de tran­si­tion pour EELV, qui, après la lourde défaire de son camp au pre­mier tour de la pré­si­den­tielle (4,63% des voix), se réuni­ra en congré en décembre pour se cher­cher un·e nou­veau·elle secré­taire natio­nal·e.

Lire aus­si l Sandrine Rousseau accuse Julien Bayou de vio­lences psy­cho­lo­giques à l'encontre d'une ex-compagne

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.