marco antonio casique reyes 1ql9Ut8JoUI unsplash
© Marco Antonio Casique Reyes / Unsplash

Mexique : les concu­bines "concur­rentes" peuvent pré­tendre à l'allocation veuvage

La Cour suprême vient de recon­naître le droit aux com­pagnes illé­gi­times à béné­fi­cier d'une part de la pen­sion de veu­vage de l'homme décé­dé qu'elles par­ta­ge­raient avec une femme mariée.

Une bonne nou­velle pour les maî­tresses, une mau­vaise pour les épouses. Les concu­bines "concur­rentes" d'une per­sonne qui aurait vécu plu­sieurs rela­tions hors mariage peuvent pré­tendre au par­tage de l'allocation veu­vage, a réso­lu la Cour suprême du Mexique dans une déci­sion publiée mer­cre­di, le jour de la Saint-Valentin.

La Cour suprême a décla­ré "incons­ti­tu­tion­nelle" une loi de la sécu­ri­té sociale dis­po­sant que "si la per­sonne assu­rée ou béné­fi­ciaire d'une pen­sion d'invalidité avait plu­sieurs rela­tions de concu­bi­nage, aucune n'aura le droit de rece­voir la pen­sion de veuvage".

Or, cette inter­dic­tion "met en dan­ger les droits à la sécu­ri­té sociale et à la pro­tec­tion de la famille de celles et ceux qui ne suivent pas un cer­tain modèle fami­lial", argu­mente dans un com­mu­ni­qué la Cour dans cette déci­sion adop­tée à la majo­ri­té de quatre voix, avec une voix contre. Conclusion : si plu­sieurs concu­bines sol­li­citent la pen­sion de veu­vage, l'autorité admi­nis­tra­tive devra déter­mi­ner si elles l'étaient vrai­ment, et le cas échéant "divi­ser le mon­tant de la pen­sion entre les concurrentes".

Le concu­bi­nat est "l'union entre deux per­sonnes qui, sans pas­ser un contrat de mariage, ont des droits et des obli­ga­tions réci­proques", a pré­ci­sé à l'AFP une porte-​parole de la Cour.

"Le poly­amour n'est pas interdit"

"Le poly­amour n'est pas inter­dit", avait expli­qué en juin der­nier l'ex-président de la Cour suprême Arturo Zaldívar. "Le poly­amour n'implique pas que tu sois marié(e) avec plu­sieurs per­sonnes", avait-​t-​il ajou­té dans une vidéo sur Tiktok. "Au Mexique pour l'instant, seul compte le mariage avec une seule personne".

Comme chaque année, la Saint-​Valentin a été mar­quée par un mariage col­lec­tif au Mexique. Quelque 1.200 couples se sont dit oui à Nezahualcóyotl, une ban­lieue popu­laire de la capi­tale, un nou­veau record par rap­port aux années pré­cé­dentes. "Les mariages coûtent très chers, nous éco­no­mi­sons de l'argent" avec les céré­mo­nies col­lec­tives, a décla­ré à l'AFP Rosalín Ruiz, 28 ans, qui a scel­lé son union avec Ricardo Reyes, 30 ans.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.