fbpx
s l500
Une cassette d'Anne Sylvestre © Ebay

« À contre-​courant des égé­ries yéyés, Anne Sylvestre n'avait aucun pro­blème à tirer la tronche »

La grande Anne Sylvestre nais­sait il y a 88 ans, le 20 juin 1934. Pour conti­nuer de la célé­brer, Causette s'est entre­te­nue avec Véronique Mortaigne, jour­na­liste et autrice de l'époustouflante bio­gra­phie Anne Sylvestre, une vie en vrai.

Anne Sylvestre une vie en vrai

De ses conver­sa­tions avec l'auteure-compositrice-interprète Anne Sylvestre, Véronique Mortaigne garde un sou­ve­nir à la fois ému et lumi­neux. Journaliste au Monde pen­dant 26 ans et aujourd'hui chro­ni­queuse et docu­men­ta­riste, elle a publié en avril Anne Sylvestre, une vie en vrai aux édi­tions Equateurs, pré­cieuse bio­gra­phie intime et poli­tique de l'artiste dis­pa­rue en novembre 2020. Intime parce qu'Anne lui accor­de­ra sa confiance quand, en 1998, elle lui révèle lors d'un entre­tien un lourd secret : son père, Albert Beugras, a été col­la­bo, et pas l'un des moindres puisqu'il fut le bras droit de Jacques Doriot, fon­da­teur du Parti popu­laire fran­çais. Politique parce que, si Anne Sylvestre a conser­vé de cette bles­sure fon­da­men­tale une peur farouche de l'engagement col­lec­tif, sa vie et son œuvre ont été une affir­ma­tion poli­tique en elles-​mêmes. Un plai­doyer exis­ten­tiel et artis­tique pour la liber­té, celle de soi comme celle des autres. Entretien avec Véronique Mortaigne.

Causette : Vous avez déjà consa­cré des bio­gra­phies à Cesaria Evora ou Manu Chao. Qu'est-ce qui vous a tou­chée suf­fi­sam­ment chez Anne Sylvestre pour déci­der de vous y atta­quer ?
Véronique Mortaigne :
Quand j'écris sur Cesaria Evora ou Manu Chao, c'est aus­si, au-​delà de leurs vies, le contexte dans lequel ils ont été révé­lés qui m'intéresse. Ainsi, j'ai eu l'impression en tra­vaillant avec Cesaria Evora de retra­cer l'histoire contem­po­raine du Cap Vert, et de réa­li­ser un grand voyage en Amérique latine avec Manu Chao. Me plon­ger dans la vie d'Anne Sylvestre, c'était cette[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
commentaires