Le blues des mères quand l’enfant quitte le nid

Le syndrome du nid vide, c’est ce moment où les parents, majoritairement des mères, se retrouvent comme la cigale, fort dépourvu·es quand la bise fut venue. Pas question de bise ici, mais de solitude lorsque l’enfant, le dernier ou l’unique prend son envol et quitte le nid.

white stork on nest during daytime
© Ijon Tichy

Lorsque vous avez franchi les portes de votre maison avec cet enfant qui entrait dans votre vie, vous avez fait un baby blues. Et quand il a quitté cette même maison pour voler de ses propres ailes, vous en avez fait un second. Solitude, tristesse, abandon, peur de vieillir… le départ d’un enfant pour sa vie d’adulte peut entraîner chez les parents le « syndrome du nid vide » – terme à la mode dans la presse féminine ou les revues de vulgarisation psychologique depuis le début du XXIè siècle sans qu’on sache vraiment comment il est apparu. Ce que l’on sait par contre, c’est qu’il désigne un moment où, lorsque l’enfant s’émancipe, certaines mères se sentent comme au bord de la route. Cette période difficile concerne en effet davantage les mères que les pères, charge mentale oblige. « Après des années de trop plein, d’un seul coup, c’est le vide. Alors dans certains cas, il peut y avoir un « manque »[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
shutterstock 100096745 e1580400344711

J’sais pas quoi faire !

Papa dit qu'avec tous les jeux que j'ai, je devrais pas m'ennuyer, qu'à son époque les enfants s'amusaient avec trois fois rien. Ça m'énerve !

110 enfants dr

Very Bad Mother : le festival des parents terribles

C’est le rendez-​vous à ne pas rater pendant le week-​end de Pâques.Enfin une manifestation ouverte à toutes celles et ceux qui en ont ras-​le-​bol des injonctions à la parentalité, hétéronormée, ça va de soi… Alléluia ! Après les...