fbpx

Le blues des mères quand l’enfant quitte le nid

Le syn­drome du nid vide, c’est ce moment où les parents, majo­ri­tai­re­ment des mères, se retrouvent comme la cigale, fort dépourvu·es quand la bise fut venue. Pas ques­tion de bise ici, mais de soli­tude lorsque l’enfant, le der­nier ou l’unique prend son envol et quitte le nid.

white stork on nest during daytime
© Ijon Tichy

Lorsque vous avez fran­chi les portes de votre mai­son avec cet enfant qui entrait dans votre vie, vous avez fait un baby blues. Et quand il a quit­té cette même mai­son pour voler de ses propres ailes, vous en avez fait un second. Solitude, tris­tesse, aban­don, peur de vieillir… le départ d’un enfant pour sa vie d’adulte peut entraî­ner chez les parents le « syn­drome du nid vide » – terme à la mode dans la presse fémi­nine ou les revues de vul­ga­ri­sa­tion psy­cho­lo­gique depuis le début du XXIè siècle sans qu’on sache vrai­ment com­ment il est appa­ru. Ce que l’on sait par contre, c’est qu’il désigne un moment où, lorsque l’enfant s’émancipe, cer­taines mères se sentent comme au bord de la route. Cette période dif­fi­cile concerne en effet davan­tage les mères que les pères, charge men­tale oblige. « Après des années de trop plein, d’un seul coup, c’est le vide. Alors dans cer­tains cas, il peut y avoir un « manque »[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
shutterstock 92498467 A

Pourquoi on a peur ?

J'ai vu un film en cachette qui faisait trop peur. Maintenant j'ai peur qu'il m'arrive des choses horribles. C'est que je suis froussarde ?