fbpx
IMG 0120
Sur l'étagère près de la caisse, les exemplaires réservés aux dons de "Féminismes et pop culture" © A.C.

À Paris, « Féminismes & pop culture » de Jennifer Padjemi s'offre en livre sus­pen­du

Féminismes & pop culture est dans toutes les librai­ries depuis mi-​mars. Et l’autrice, aidée par ses lecteur·rices a eu l’idée de per­mettre au plus grand nombre de le lire. Nom de l’opération : le livre sus­pen­du.

Quand on arrive chez « Un livre et une tasse de thé », il saute tout de suite aux yeux. Sorti le 17 mars, Féminismes & pop culture, de Jennifer Padjemi, est en bonne place sur les étals de cette librai­rie du Xe arron­dis­se­ment de Paris, dis­tin­gué par une flamme rouge et jaune atta­chée à sa cou­ver­ture par un trom­bone. « Le fémi­nisme et les ques­tions de socié­té ont fait leur entrée dans la pop culture, nous explique l’autrice. Je vou­lais pro­po­ser une ana­lyse de leurs liens, entre évo­lu­tions et limites, sur nos écrans, dans les médias, sur les réseaux sociaux et com­ment cela a défi­ni les années 2010. » Le pre­mier livre de la jour­na­liste indé­pen­dante, autrice de Miroir Miroir, pod­cast pri­mé sur le corps, est plé­bis­ci­té et déjà en cours de réim­pres­sion.

À la caisse, un jeune homme achète un exem­plaire qu’il n’emporte pas. « C’est super gen­til ! » lui glisse la libraire, le ran­geant aux côtés des autres – six-​sept au moment de notre inter­view – qui attendent preneur·euses. L’ouvrage est l’objet d’une opé­ra­tion inédite : le livre sus­pen­du, où, sur le modèle du café sus­pen­du, pra­tique ori­gi­naire de Naples, on en achète un en plus du sien qu’on laisse pour quelqu’un·e qui ne peut pas se le payer. Si le prin­cipe a été vu chez un bou­qui­niste de Rouen ou encore dans des librai­ries maro­caines, consis­tant en un don finan­cier pour per­mettre n’importe quelle acqui­si­tion, jamais il n’avait concer­né un titre en par­ti­cu­lier. « Suite à une sto­ry Instagram où je disais com­prendre que tout le monde ne puisse pas se per­mettre de mettre 20,50 euros dans un livre, des per­sonnes m’ont dit qu’elles aime­raient don­ner le leur, en offrir un ou plu­sieurs », se sou­vient Jennifer Padjemi, qui a orga­ni­sé cette mise en place avec deux lieux. La deuxième librai­rie est elle aus­si pari­sienne, il s’agit de La Régulière, dans le XVIIIe arron­dis­se­ment.

Juliette Debrix, cogé­rante d’Un livre et une tasse de thé, n’est pas éton­née que ce soit ce livre-​là qui lance cet élan de géné­ro­si­té en ces temps de pan­dé­mie, dans leurs murs. « La “com­mu­nau­té” en ligne de Jennifer Padjemi est très infor­mée et très active », note-​t-​elle. Quand on entre dans la librai­rie, impos­sible de devi­ner que l’on peut empor­ter gra­tui­te­ment un livre pré­payé, mais grâce à la dédi­cace avec la pré­sence de l’autrice en mars et les réseaux sociaux, le mot conti­nue de cir­cu­ler et des livres sus­pen­dus ont déjà été récu­pé­rés.

Féminismes & pop culture, de Jennifer Padjemi. Éditions Stock.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés