La sélection BD d’avril 2019

Capture d’écran 2020 06 05 à 17.04.48
© Dargaud

La Princesse de Clèves, de Claire Bouillhac et Catel

Après Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges, Joséphine Baker, Benoîte Groult… la dessinatrice féministe Catel, en binôme, cette fois, avec Claire Bouilhac, célèbre une autre femme de trempe : Madame de La Fayette. Coucou Nicolas Sarkozy ! Car quoi qu’en dise notre ami, cette écrivaine à l’avant-garde fut à l’origine du roman psychologique moderne et inspira Balzac, Raymond Radiguet et Jean Cocteau.
Les deux artistes nous plongent dans les salons précieux de la cour des Valois en adaptant La Princesse de Clèves. Catel s’est amusée, dans le prologue et l’épilogue, à mettre en scène l’autrice de ce texte qui fut, dès sa ­sortie,[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
C.Tison 13

Christophe Tison : Moi, Lolita

Plus de soixante ans après la parution du très controversé roman de Nabokov, le journaliste et écrivain Christophe Tison donne voix à la plus célèbre enfant abusée de la littérature.

isabelle eberhardt swiss cross dresser and writer

Isabelle Eberhardt, la chroniqueuse du désert

Son attachement à l’Algérie et son adoption à l’islam ont nourri beaucoup de fantasmes et de légendes. Reporte et écrivaine, elle fascine aujourd’hui encore par son anticonformisme et sa soif de liberté.