fbpx
capture decran 2021 03 12 a 23.58.42
© L.C.

Témoignage : vivre avec la schizophrénie loin des préjugés

Mal connue et stigmatisée, cette maladie mentale chronique souffre de nombreuses idées reçues. À l’occasion des Journées de la schizophrénie débutant ce samedi 13 mars, Léa Chèze, 25 ans, diagnostiquée schizophrène à 18 ans, témoigne. 

Dans le film d’horreur, Split, de Night Shyamalan, le psychopathe, Kevin Wendell Crumb, se débat avec ses vingt-​quatre personnalités qui s’expriment à tour de rôle à travers lui. Qualifié de dangereux schizophrène, Crumb souffre en réalité de TDI, autrement dit de trouble dissociatif de l’identité. Mais de Docteur Jekyll et Mister Hyde en passant par Psychose, Black Swan ou Split, la littérature et le cinéma nourrissent, depuis des décennies, les clichés sur la schizophrénie. Pourtant, pas de dédoublement de personnalité dans cette maladie mentale chronique qui touche le cerveau en altérant la réalité et le fonctionnement de la pensée. Être schizophrène, c’est percevoir des choses qui ne sont pas réelles, entendre des voix qui n’existent pas, s’isoler socialement ou encore souffrir de délires de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés