Capture d’écran 2022 01 04 à 17.24.28
Chahinez Daoud © Capture d'écran

« Je suis une mère brû­lée dedans » : la dou­leur de la mère de Chahinez Daoud tuée par son ex-​mari en 2021

Alors que la recons­ti­tu­tion du meurtre de Chahinez Daoud a lieu ce mer­cre­di 24 mai à Mérignac en Gironde, les parents de la jeune femme, tuée par son ex-​mari il y a deux ans, ont témoi­gné leur dou­leur au micro de franceinfo.

Leur dou­leur est tou­jours intacte. Deux ans après la mort de leur fille, Chahinez Daoud, tuée par son ex-​mari, ses parents témoignent auprès de fran­cein­fo alors qu’aura lieu ce mer­cre­di 24 mai la recons­ti­tu­tion de son meurtre à Mérignac en Gironde. Le 4 mai 2021, la mère de famille de trois enfants a été bles­sée par balle par son ex-​mari – déjà condam­né pour vio­lences conju­gales – avant qu’il l’immole par le feu en pleine rue. 

Ses parents, Djohal et Kamel Daoud, ont indi­qué à fran­cein­fo qu'ils n’assisteront pas à la recons­ti­tu­tion du meurtre de leur fille. « [L'auteur pré­su­mé des faits] ne mérite pas notre colère. Un homme qui brûle une femme, pour moi, c’est un lâche. Mourir de cette façon, per­sonne ne peut l’accepter. Même les ani­maux ne méritent pas de mou­rir comme ça », confie ain­si Kamel, le père, à franceinfo.

Les grands-​parents mater­nels ont quit­té l’Algérie pour venir s’occuper des trois enfants de leur fille aujourd’hui[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés