TOI
© Nell Crapart

“L’Odeur de la guerre”, “Les Culottées”… : nos 4 recos théâtre

Un seul en scène sur une éman­ci­pa­tion fémi­nine, une pièce sur la non-​reconnaissance de pater­ni­té, l’histoire d’une femme dévo­rée par les ser­vi­tudes du quo­ti­dien et l'adaptation d'un grand clas­sique de la BD fémi­niste : voi­ci nos recos théâtre du moment.

“L’Odeur de la guerre”

Devant le suc­cès et le bouche-​à-​oreille dont il béné­fi­cie (à juste titre), ce seul en scène poi­gnant sur la tra­jec­toire d’une jeune femme face aux intem­pé­ries de la vie joue les pro­lon­ga­tions à Paris. Pour lire notre chro­nique, c’est juste ici.

40x60 LODEUR DE LA GUERRE

L’Odeur de la guerre, de et avec Julie Duval. À La Scala, à Paris. Du 9 jan­vier au 30 mars. Du mar­di au mer­cre­di à 21 h 30, le same­di à 21 h 30. À par­tir de février, le dimanche à 17 h 30.

“Nos âmes faibles”

Après avoir explo­ré les dédales de la mater­ni­té dans Notre sang, la com­pa­gnie Lilalune revient sur scène avec Nos âmes faibles. Une pièce cho­rale et per­cu­tante sur la non-​reconnaissance de pater­ni­té. Pour lire l’article en entier, c’est par ici.

affiche nos ames faibles vdef webHD

Nos âmes faiblesde Nathalie Matti. Avec Marie Bringuier, Lucile Chevalier, Charlotte Dupont, Nathalie Matti et Marie-​Émilie Michel. À la Manufacture des Abesses, à Paris. Du 22 jan­vier au 14 février. Les lun­dis, mar­dis, mer­cre­dis à 21 heures et les dimanches à 20 heures.

“La femme à qui rien n’arrive”

Une femme seule sur[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés