fbpx

Les rou­tières sont sym­pas : Toupinette, la route en rose

Les rou­tières sont sym­pas (2⁄5). Tout a com­men­cé un soir de jan­vier 2019, quand le jour­na­liste Jean-​Claude Raspiengeas s’est ren­du pour un repor­tage à L’Escale-Village, le plus grand res­to rou­tier de France. De là naî­tra un an d’enquête. Et au bout du che­min, un livre : Routiers. En exclu­si­vi­té pour Causette, Jean-​Claude Raspiengeas a repris la plume pour nous emme­ner à la ren­contre de cinq rou­tières, cinq femmes de tem­pé­ra­ment qui, une chose est sûre, n’ont pas choi­si leur métier par erreur. 

annick niquet
© Serge Picard

Facebook, 18 mars 2020, quatre heures du matin. « Quand tout ça ne sera plus qu’un mau­vais sou­ve­nir, j’espère que vous vous sou­vien­drez que pen­dant que vous étiez confi­nés, des hommes et des femmes ont conti­nué jour et nuit à rou­ler au volant de leurs poids lourds (oui, vous savez, ces assas­sins de la route, ces pol­lueurs, ceux que vous refu­sez de voir tra­ver­ser vos villes et vil­lages car ils vous gênent) afin que vous puis­siez conti­nuer à ne man­quer de rien mal­gré tout !!! » Sur la route, la pre­mière nuit du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
marguerite steinheil born japy 1869 1954 accused of murder she was acquitted on november 13 1909 here just before her crime

Marguerite Steinheil, la veuve rouge de Félix Faure

Marguerite Steinheil, vous connaissez. Si, si. C’est la « cocotte » dans les bras de laquelle le président Félix Faure est mort. Tout le monde s’est gaussé... Pourtant son destin relève moins de la farce grotesque que de l’aventure rocambolesque.