Les routières sont sympas : Lélé, toujours à plein régime

Les routières sont sympas (5⁄5). Tout a commencé un soir de janvier 2019, quand le journaliste Jean-​Claude Raspiengeas s’est rendu pour un reportage à L’Escale-Village, le plus grand resto routier de France. De là naîtra un an d’enquête. Et au bout du chemin, un livre : Routiers. En exclusivité pour Causette, Jean-​Claude Raspiengeas a repris la plume pour nous emmener à la rencontre de cinq routières, cinq femmes de tempérament qui, une chose est sûre, n’ont pas choisi leur métier par erreur. 

huguette durand
© Serge Picard

Comment s’y retrouvait-​elle ? Jusqu’en 2019, année où elle a pris sa retraite, à 63 ans, Huguette Durand cumulait les fonctions de routière, de cheffe d’entreprise, de secrétaire de l’association La Route au féminin, de mère et de grand-​mère. « Lélé » (son surnom) sillonnait encore, toute la semaine, les autoroutes allemandes, à partir de la région de Grenoble. Quarante ans à conduire des poids lourds, 3 millions de kilomètres au compteur et pas un accident. 

Un tel bilan[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés