Les rou­tières sont sym­pas : Famounette, la Calamity Jane des stations-​service

Les rou­tières sont sym­pas (3⁄5). Tout a com­men­cé un soir de jan­vier 2019, quand le jour­na­liste Jean-​Claude Raspiengeas s’est ren­du pour un repor­tage à L’Escale-Village, le plus grand res­to rou­tier de France. De là naî­tra un an d’enquête. Et au bout du che­min, un livre : Routiers. En exclu­si­vi­té pour Causette, Jean-​Claude Raspiengeas a repris la plume pour nous emme­ner à la ren­contre de cinq rou­tières, cinq femmes de tem­pé­ra­ment qui, une chose est sûre, n’ont pas choi­si leur métier par erreur. 

sylvie thomas
© Serge Picard

Le 16 mars 2020, à peine Emmanuel Macron venait-​il ­d’annoncer le confi­ne­ment géné­ral et de détailler les mesures de pro­tec­tion indis­pen­sables, le télé­phone a son­né au minis­tère des Transports. Au bout du fil, Sylvie Thomas, alias « Famounette » ! La ter­reur des fonc­tion­naires et des stations-​service. Connue et redou­tée par­tout, elle ne lâche rien. « J’ai appe­lé pour qu’on me dise com­ment, concrè­te­ment sur la route, me pro­cu­rer gel hydro­al­coo­lique, masques et gants. » À la grande confu­sion de ses[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés