Des manifestant.es contre les mutilations génitales féminines devant l'Assemblée nationale à Banjul, le 18 mars 2024. @ MUHAMADOU BITTAYE / AFP
Des manifestant.es contre les mutilations génitales féminines devant l'Assemblée nationale à Banjul, le 18 mars 2024. @ MUHAMADOU BITTAYE / AFP

Gambie : un nou­veau pro­jet de loi remet en cause l’interdiction de l’excision

La Gambie va-​t-​elle être le pre­mier pays au monde à réta­blir le droit d’exciser ses filles ? Un pro­jet de loi inquié­tant, dépo­sé par le dépu­té Almameh Gibba, a été exa­mi­né lun­di au Parlement. La ques­tion divise le pays et pour­rait remettre en cause d’autres droits humains, selon les ONG. 

Les député·es gambien·es ont pro­gres­sé, lun­di, dans l’examen d’un texte contro­ver­sé visant à lever l’interdiction des muti­la­tions géni­tales fémi­nines (MGF) en le sou­met­tant à une com­mis­sion par­le­men­taire. Perpétrées au nom de la tra­di­tion, comme rite de pas­sage de l’état de fille à femme, les MGF ont de graves consé­quences phy­siques et psy­cho­lo­giques pour celles qui subissent ces actes[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.