• Rechercher
  • Mot de passe oublié ?
  • Mot de passe oublié ?

La sor­tie du der­nier film de Jacques Doillon, mis en cause par Judith Godrèche, est reportée

AFP 20240208 34HX63C v2 HighRes FranceCinemaJusticeWomenTeenagerCelibrities
Photo : YOHAN BONNET, LOU BENOIST / AFP

La pro­duc­tion du film CE2, réa­li­sé par Jacques Doillon, cinéaste mis en cause par plu­sieurs actrices, dont Judith Godrèche, pour des vio­lences sexuelles, a annon­cé mar­di que sa sor­tie en salles était “repor­tée” jusqu’à nou­vel ordre.

La sor­tie de CE2 est fina­le­ment “repor­tée”. Les équipes du long-​métrage ont annon­cé, ce mar­di 27 février, le report de l’arrivée en salles du nou­veau film de Jacques Doillon, récem­ment visé par une plainte pour “viol sur mineur de 15 ans par per­sonne ayant auto­ri­té”, dépo­sée le 7 février der­nier par l’actrice Judith Godrèche.

Lire aus­si I La comé­dienne Judith Godrèche porte plainte pour “viols avec vio­lences sur mineure de moins de 15 ans” contre le cinéaste Benoît Jacquot

CE2, avec Nora Hamzawi et Alexis Manenti, devait sor­tir en salles le 27 mars. Sa sor­tie est désor­mais repor­tée, et ce, jusqu’à nou­vel ordre. Mi-​février, la pro­duc­tion du film avait pour­tant annon­cé main­te­nir cette date, mal­gré le dépôt de plainte de Judith Godrèche à l’encontre de Jacques Doillon, car il n’était pas pos­sible d’adapter une sor­tie “à un calen­drier judi­ciaire”. La pro­duc­tion avait tou­te­fois appe­lé à ne pas inter­pré­ter cette déci­sion comme “l’expression d’une sur­di­té ou d’une indif­fé­rence à l’égard des accu­sa­tions por­tées à l’encontre” du réalisateur.

L’actrice et humo­riste Nora Hamzawi, à l’affiche du film, s’était alors oppo­sée publi­que­ment à cette déci­sion de sor­tir le film en salles : “Je ne sou­tiens pas cette déci­sion qui d’après moi repré­sente un mépris vis-​à-​vis de la parole des femmes”, avait-​elle com­men­té. “Ce qui se passe dans le milieu du ciné­ma, et qui, je l’espère, s’étend à d’autres milieux, est essen­tiel et impor­tant. C’est la chose à sou­te­nir en prio­ri­té aujourd’hui”, avait ajou­té l’humoriste sur son compte Instagram.

Lire aus­si I “Un mépris vis-​à-​vis de la parole des femmes” : Nora Hamzawi ne sou­tient pas la sor­tie du pro­chain film de Jacques Doillon dans lequel elle joue

Jacques Doillon, 79 ans, est mis en cause, aux côtés du réa­li­sa­teur Benoît Jacquot, 77 ans, dans une enquête pour "viol sur mineur de 15 ans par per­sonne ayant auto­ri­té, viol, vio­lences par concu­bin, et agres­sion sexuelle sur mineur de plus de 15 ans par per­sonne ayant auto­ri­té", à la suite d'une plainte de Judith Godrèche. Le 22 février, Jacques Doillon, à son tour, “a déci­dé de dépo­ser plainte pour dif­fa­ma­tion” contre l’actrice Judith Godrèche, dénon­çant des pro­pos “ignobles”, avait annon­cé l’avocate du cinéaste, Marie Dosé, dans un com­mu­ni­qué à l’AFP. Le réa­li­sa­teur se dit inno­cent, et s'est défen­du publi­que­ment début février, dénon­çant des "dénon­cia­tions arbi­traires, (des) fausses accu­sa­tions et (des) men­songes", et disant se tenir à la dis­po­si­tion de la justice.

Lire aus­si I Jacques Doillon veut “dépo­ser plainte pour dif­fa­ma­tion contre Judith Godrèche”

Partager