chatgpt

ChatGPT va-​t-​il rendre les élèves teubés ?

Le robot conver­sa­tion­nel mis en ligne par la start-​up cali­for­nienne OpenAI bous­cule la façon de tra­vailler des enseignant·es et des étudiant·es. Peut-​on l’utiliser comme un véri­table outil péda­go­gique ou faut-​il l’interdire ?

Depuis son ouver­ture au grand public en novembre 2022, ChatGPT fas­cine autant qu’il inquiète, et ce, dans tous les domaines. Du côté de la péda­go­gie, ce robot conver­sa­tion­nel mis en ligne par la start-​up cali­for­nienne OpenAI bous­cule la façon de tra­vailler des enseignant·es et des étudiant·es. Du col­lège à l’université, les éta­blis­se­ments sont tiraillés sur la place et l’impact de l’intelligence arti­fi­cielle (IA) dans l’apprentissage. Peut-​on l’utiliser comme un véri­table outil péda­go­gique ou faut-​il l’interdire ? Alors que plu­sieurs cas de triche ont déjà été consta­tés, Sciences Po a don­né le ton fin jan­vier en annon­çant un enca­dre­ment strict pour évi­ter toute ten­ta­tion de pla­giat. Chance pour les un·es, menace pour les autres, ChatGPT fait cou­ler beau­coup d’encre.

OUI

”Quand on ne sait plus comment[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés