Close-Up Shot of a Person Holding a Sanitary Napkin
© Karolina Grabowska / unsplash

“Une charge men­tale en moins” : Saint-​Ouen fête les un an de l’instauration de son congé menstruel

La com­mis­sion des Affaires sociales de l’Assemblée a reje­té, ce mer­cre­di, une pro­po­si­tion de loi visant à ins­tau­rer un congé mens­truel en France. Un revers qui inter­vient un an jour pour jour après que la mai­rie de Saint-​Ouen-​sur-​Seine (Seine-​Saint-​Denis) est deve­nue la pre­mière ville à ins­tau­rer un tel congé pour ses employées souf­frant d’endométriose ou de règles dou­lou­reuses.

Le simu­la­teur de règles a mal­heu­reu­se­ment échoué à convaincre les par­le­men­taires. Ce mer­cre­di 27 mars, la com­mis­sion des Affaires sociales a reje­té, avec seize voix pour et seize voix contre, la pro­po­si­tion de loi des député·es EELV Sébastien Peytavie et Marie-​Charlotte Garin visant à ins­tau­rer un congé mens­truel en France. 

Un revers qui inter­vient un an jour pour jour après que la mai­rie de Saint-​Ouen-​sur-​Seine (Seine-​Saint-​Denis) est deve­nue la pre­mière ville à ins­tau­rer un tel congé pour toutes ses employées souf­frant d’endométriose ou de règles dou­lou­reuses. Une déci­sion prise par Karim Bouamrane, son maire PS, à la suite de plu­sieurs échanges avec des associations[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
110 poitrine marie boiseau pour causette

Seins : chérissons-les !

l existe pourtant autant de poitrines que de visages. Ces poitrines, il est plus que temps de les libérer des normes qui les corsètent, affirme la philosophe Camille Froidevaux-Metterie.