fbpx

Agriculture : seul 1% des aides publiques contri­bue réel­le­ment à la réduc­tion des pes­ti­cides

Pour la pre­mière fois en France, une étude s’est pen­chée sur les finan­ce­ments publics et pri­vés de l’agriculture et conclut que seul 1 % des aides publiques contri­bue de façon avé­rée à réduire l’utilisation des pes­ti­cides dans nos champs. Pour la Fondation Nicolas Hulot, qui, devant ce constat d’échec, la signe, il faut désor­mais que ces aides soient beau­coup plus inci­ta­tives, pour­quoi pas avec l’instauration d’un bonus-​malus.

Pièce
© Fondation Nicolas Hulot

« Nous avons iden­ti­fié des ver­rous et par­fois même des aber­ra­tions en matière de réduc­tion réelle de l’utilisation des pes­ti­cides en France », a annon­cé Nicolas Hulot, lors de la pré­sen­ta­tion à la presse de l’étude Réduction des pes­ti­cides en France : pour­quoi un tel échec ?, réa­li­sée par sa fon­da­tion. Pour la pre­mière fois en France, la fon­da­tion a réa­li­sé une ana­lyse sur le finan­ce­ment public et pri­vé de la réduc­tion des pes­ti­cides. Un tra­vail néces­saire étant don­né les dif­fi­cul­tés du pays à se pas­ser des pro­duits phy­to­sa­ni­taires. L’ambition de la France de réduire son uti­li­sa­tion des pes­ti­cides de 50 % d’ici à 2025 est en effet un échec : depuis 2010, le recours à ces pro­duits a au contraire aug­men­té de 25 %.

Pour l’ancien ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire, qui espère que l’initiative de sa fon­da­tion s’inscrira dans une troi­sième voie « face à deux pos­tures sté­riles, l’agro­ba­shing et l’éco­lo­ba­shing », les résul­tats de l’étude, qui s’est basée sur la comp­ta­bi­li­té de 7 000 exploi­ta­tions repré­sen­tant 90 % des[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
jeanne barret madlla bare

Jeanne Barret, bota­niste et embar­quée clan­des­tine

Cette botaniste est la première femme à avoir fait le tour du monde. Nous sommes au XVIIIe siècle, époque des grandes expéditions scientifiques sur les océans. Des aventures normalement réservées aux hommes. C’est pourquoi Jeanne Barret se déguisa...