IMG 9831
Le train pour l'Égalité de la Fondation des femmes à la gare de Lyon, Paris. ©A.T.

À bord du Train pour l’Égalité de la Fondation des femmes

À l’approche du 8 mars, la Fondation des femmes a inau­gu­ré, le 26 février à Paris, son train pour l’Égalité. Il sillon­ne­ra neuf grandes villes en France durant dix jours pour sen­si­bi­li­ser les Français·es sur les droits des femmes et les enjeux de l’égalité femmes-​hommes pen­dant la cam­pagne pré­si­den­tielle. Reportage. 

Il flotte, à Paris, comme un air de vacances dans l’immense hall de la gare de Lyon. Les colo­nies d’enfants rap­pellent que la zone C vient d’entamer, en ce 26 février, sa deuxième semaine de congés. Dans la gare bon­dée, des grappes de curieux·ieuses s’agglutinent devant la voie M du quai. Interloqué·es par la pré­sence d’une vieille loco­mo­tive vio­lette qui détonne par­mi les ruti­lants TGV en par­tance pour Milan, Grenoble ou Marseille. 

Et pour cause, dans ce « Train pour l’Égalité » de la Fondation des femmes – inau­gu­ré le matin même – pas de place assise et par exten­sion… pas de passager·ères. Mais des visiteur·euses, qui découvrent à bord de ce « train expo » affré­té par la SNCF, une expo­si­tion des­ti­née à sen­si­bi­li­ser aux grands enjeux de l’égalité femmes-​hommes. Une expo­si­tion iti­né­rante puisque le Train pour l’Égalité sillonne la France jusqu’au 7 mars pro­chain. Au pro­gramme des dix jours : Nantes ce 27 février puis Bordeaux, Toulouse, Marseille, Grenoble, Lyon, Strasbourg et Lille. 

Lire aus­si : la Fondation des femmes par­court la France en train pour l'égalité

Parcourir neuf villes et huit régions est une manière pour la pré­si­dente et fon­da­trice de la Fondation des femmes, Anne-​Cécile Mailfert, de « mobi­li­ser les Français sur tout le ter­ri­toire » à l’approche du 8 mars. Avec l’objectif de « mettre les droits des femmes au cœur de la cam­pagne élec­to­rale » en pro­mou­vant dix mesures ras­sem­blées dans un « Pacte d’urgence pour l’égalité ». Le can­di­dat PCF Fabien Roussel a d’ailleurs pré­vu de mon­ter à bord le 6 mars à Lille, annonce Anne-​Cécile Mailfert. « On espère que d’autres vien­dront aus­si », glisse-​t-​elle à Causette.

Capture d’écran 2022 02 27 à 12.49.11
Des visiteur·euses sur le quai de la gare de Lyon. ©A.T.

À Paris, les visiteur·euses sont accueilli·es et guidé·es à bord par des béné­voles de la Fondation des femmes et des asso­cia­tions par­te­naires. Moquette rose, jaune ou bleue au sol, pan­neaux en bois recy­clé sur les murs et néons fluos, l’ambiance est plu­tôt colo­rée. Ce qui tranche avec le sérieux des sujets abor­dés. Les six voi­tures du train sont en effet consa­crées à l’accès à la san­té et aux droits sexuels et repro­duc­tifs, à la lutte[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
queen a man

Queen-​A-​Man : they will rock you

En novembre prochain, voilà trente ans que Freddie Mercury aura disparu. Depuis presque un an, à Guémené-Penfao (Loire-Atlantique), un groupe d’hommes pré-quinquas, les Queen-A-Man, menés par une capitaine déjantée, prépare en son honneur un show de...