group of doctors walking on hospital hallway
© Luis Melendez

L'ampleur des vio­lences sexistes et sexuelles dans les études de médecine

On le sait, le sexisme et les vio­lences sexuelles n'épargnent aucun milieu. Pour mesu­rer l'étendue du phé­no­mène dans le sec­teur de la méde­cine, l’Association Nationale des Etudiants en Médecine de France (ANEMF) a lan­cé une vaste enquête auprès d’eux sur les vio­lences sexistes et sexuelles dans les études médi­cales. Elle en dévoile les résul­tats aujourd’hui.

En 2017, le tum­blr Paye ta blouse s'ouvrait pour dénon­cer le sexisme dans le milieu hos­pi­ta­lier. Soupçonnant que les étudiant·es en méde­cine n’étaient pas épargné·es par ce phé­no­mène, l'Association natio­nale des étu­diants en méde­cine de France (ANEMF) a réa­li­sé une enquête sur un panel de près de 4 500 étudiant·es, dont une majo­ri­té de femmes, entre le 8 mars et le 30 avril 2020. Dans un com­mu­ni­qué, l’ANEMF détaille les rai­sons de cette démarche : « Afin de pou­voir com­battre les causes et non seule­ment les symp­tômes, il nous est appa­ru évident de nous inter­ro­ger sur une des omer­ta per­sis­tantes du milieu hospitalo-​universitaire à laquelle nous sommes confron­tés, une omer­ta qui chaque année[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés