Screenshot 2022 12 26 13.49.03
La comédienne Eva Darlan a publié cette photo de soutien à Priscilla Majani sur son compte Facebook le 20 décembre

« J'aurais fait comme elle » : sur Twitter, célé­bri­tés et ano­nymes apportent leur sou­tien à Priscilla Majani

Cette mère condam­née à cinq ans de pri­son en sep­tembre pour l’enlèvement de sa fille pen­dant onze ans et pour dif­fa­ma­tion envers son ex-​mari qu’elle accu­sait de viol sur ses enfants attend le déli­bé­ré de la cour d'appel d'Aix-en-Provence le 4 jan­vier prochain.

« Soutien à #PriscillaMajani et à toutes les mamans pro­tec­trices ». Ces der­niers jours, l'affaire Priscilla Majani est deve­nue le sym­bole de la dif­fi­cile lutte des mères pour pro­té­ger leurs enfants vic­times d'inceste de la part du père. Cette Varoise a été condam­née à Toulon en sep­tembre à cinq ans de pri­son pour l'enlèvement de sa fille pen­dant onze ans, non-​présentation d'enfant et pour dif­fa­ma­tion envers son ex-​mari. Priscilla Majani accuse depuis douze ans le père de sa fille Camille de l'avoir vio­lée, faits qui avaient été clas­sés sans suite au début de l'année 2011 mal­gré le témoi­gnage de la fillette, raconte 20 Minutes.

Alors âgée de 5 ans, Camille avait indi­qué lors d'une audi­tion devant la police à la suite d'une plainte pour viol émise par Priscilla Majani contre son ex-​compagnon, qui béné­fi­cie d'une garde alter­née : « Papa m’a mis le zizi dans les fesses. Il était tout nu. Il m’a même enle­vé la culotte. » Au bout de seule­ment deux jours d'enquête, la plainte avait été clas­sée sans suite. Priscilla Majani et sa fille avaient, un mois après, fui en Suisse et étaient depuis recher­chées. C'est à l'occasion d'un contrôle rou­tier en mars 2022 que la qua­dra­gé­naire a été arrê­tée en Suisse puis extradée. 

Ayant fait appel de sa condam­na­tion en pre­mière ins­tance, Priscilla Majani a à nou­veau com­pa­ru, cette fois devant la cour d'appel d'Aix-en-Provence, le 23 novembre der­nier. « J’ai dû quit­ter mon pays, a‑t-​elle recon­nu à la barre, rap­porte 20 Minutes. J’ai pas­sé onze ans dans la clan­des­ti­ni­té. J’avais un très bon salaire. » De son côté, Alain, le père de Camille, a conti­nué à cla­mer son inno­cence : « Je vous le recon­firme et je le dis à la Terre entière. Je vais pas encore le répé­ter 100.000 fois. D’abord, en tant que père, ce n’est pas ma tasse[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.