Capture d’écran 2022 03 29 à 11.30.09
©CUSAI

Code du tra­vail : les blagues sexistes entrent dans la défi­ni­tion du har­cè­le­ment sexuel

Les pro­pos, blagues ou com­por­te­ments à conno­ta­tion sexiste seront, à par­tir de ce 31 mars, sus­cep­tibles d’être qua­li­fiés de « har­cè­le­ment sexuel » dans le code du tra­vail, et donc, d’être pour­sui­vis pénalement. 

La loi qui entre en vigueur ce 31 mars entend ren­for­cer et dur­cir la répres­sion du sexisme au tra­vail. Concrètement, la loi por­tée par le groupe par­le­men­taire LREM et pro­mul­guée le 2 août 2021 pré­voit d’aligner la défi­ni­tion du har­cè­le­ment sexuel telle[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés