protest against changes in abortion law in poland partia razem april 3 2016 lodz piotrkowska street 04
Manifestation d'un parti de gauche polonais contre les lois anti-IVG du pays (Photo d'illustration) © Wikimedia Commons

Pologne : après la mort de Dorota, une nou­velle mani­fes­ta­tion contre les res­tric­tions du droit à l'avortement

Dorota, une Polonaise de 33 ans, est morte des suites d'une sep­ti­cé­mie, faute d'avoir pu avor­ter. Sa mort a pro­vo­qué une vague d'indignation de militant·es pro­tes­tant contre le récent dur­cis­se­ment de l'accès à l'avortement en Pologne.

Plusieurs cen­taines de per­sonnes se sont réunies mer­cre­di, en fin d'après-midi, devant le minis­tère de la Santé à Varsovie, en Pologne, après la mort de Dorota, une Polonaise de 33 ans, des suites d’une sep­ti­cé­mie, faute d’avoir pu avor­ter, rap­porte Libération. Il s'agit du sixième décès simi­laire depuis que le pays a très lour­de­ment res­treint l'accès à l'IVG en 2021 : il n'est pos­sible qu'en cas de dan­ger pour la san­té de la femme, d'une mal­for­ma­tion grave du fœtus ou après un viol ou un inceste.

Dorota, enceinte de cinq mois, a été hos­pi­ta­li­sée dans la nuit du 20 au 21 mai à l’hôpital Jean-​Paul II de Nowy Targ, une ville du sud de la Pologne, raconte Courrier inter­na­tio­nal, s'appuyant sur le quo­ti­dien polo­nais Gazeta Wyborcza. Alors que la poche des eaux de la femme de 33 ans était rom­pue, les infirmières[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés