Capture d’écran 2023 03 08 à 18.27.33
©Causette

Iran : le régime des mol­lahs soup­çon­né d’être à l’origine des empoi­son­ne­ments d’écolières

Tandis que les auto­ri­tés ira­niennes ont annon­cé mar­di les pre­mières arres­ta­tions dans l’affaire des empoi­son­ne­ments, pour nombre d’observateur·rices, le régime des mol­lah est res­pon­sable de cette série d’intoxications, per­çue comme une « ven­geance » en réac­tion au sou­lè­ve­ment de la jeu­nesse et plus par­ti­cu­liè­re­ment des jeunes filles contre le régime. 

Le nombre est effa­rant. Plus de 5 000 éco­lières ont été vic­times d’empoisonnement au gaz ces trois der­niers mois en Iran, a indi­qué mar­di Mohammad-​Hassan Asafari membre de la com­mis­sion d’enquête par­le­men­taire ira­nienne char­gée de faire la lumière sur cette vague d’empoisonnement. Tout com­mence le 30 novembre der­nier, lorsque dix-​huit éco­lières tombent malades en plein cours, au point d'être trans­por­tées à l’hôpital. Depuis, les cas d’empoisonnement s’enchaînent à une vitesse délirante. 

Rien que pour la jour­née de dimanche der­nier, plus de deux cents écoles élé­men­taires, col­lèges et lycées ont été tou­chés par ces intoxi­ca­tions sus­pectes. Suspectes car, pour l’instant, la nature du gaz reste un mys­tère pour les auto­ri­tés ira­niennes. Certaines vic­times évoquent une odeur de man­da­rine, d’autres celle d’un insec­ti­cide ou encore celle de l'eau de javel. Mais le scé­na­rio est tou­jours le même : après avoir res­pi­ré cette odeur désa­gréable, les éco­lières sont prises de malaise. « Une très mau­vaise odeur s’est répan­due tout d’un coup, je me suis sen­tie mal et suis tom­bée sur le sol », a expli­qué une éco­lière auprès de la télé­vi­sion ira­nienne, rap­porte 20 minutes.

Premières arres­ta­tions

Examinées par des méde­cins, les éco­lières intoxi­quées souffrent de maux de tête, de[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés