fbpx
SIPA AP22551131 000005 1
Des manifestantes brandissant des pancartes en turc: «Appliquer la Convention d'Istanbul», scandent des slogans lors d'une manifestation à Istanbul, lundi 22 mars 2021, contre le retrait de la Turquie de la Convention d'Istanbul. © Emrah Gurel/AP/SIPA

Auprès des femmes turques qui refusent de voir leur pays quitter la Convention d’Istanbul

La Turquie a annoncé dans un décret présidentiel publié en pleine nuit le 19 mars que le pays se retirait de la Convention d’Istanbul, un traité international, imposant aux Etats signataires de légiférer sur les violences faites aux femmes.

« La Convention d’Istanbul est à nous .» Avec la pluie, les inscriptions écrites sont trempées et leurs supports cartonnés qui servent de pancarte commencent à gondoler. Même les drapeaux, sur lesquels sont cousus des symboles féminins arc-​en-​ciel, sont tellement alourdis par les gouttes qu’ils ne volent plus. Mais les militantes les tiennent à bout de bras. Sous la pluie battante, Rojda Aksoy, du collectif Mor Dayanisma (Solidarité violette) s’époumone et enchaîne les slogans. « Mon préféré, c’est quand on crie : On ne se taira pas, on n’a pas peur, on n’obéira pas », sourit-​elle.

Elles sont une trentaine, parapluie violet à la main, à avoir tenu à être présentes ce lundi soir à la sortie du métro Osmanbey, au-​dessus de la place Taksim. Les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés