black and gray stethoscope
© Hush Naidoo Jade Photography

Violences gyné­co­lo­giques : pour le Comité d'éthique, le consen­te­ment des patientes doit être « expli­cite et dif­fé­ren­cié pour chaque examen »

Saisi par la pre­mière ministre en juillet à la suite de l'affaire Daraï, le Comité consul­ta­tif natio­nal d'éthique vient d'émettre un avis qui émet une série de recom­man­da­tions pour renou­ve­ler une rela­tion patiente-​gynécologue de fait « asy­mé­trique ».

Dans le cadre d'une consul­ta­tion gyné­co­lo­gique, « le consen­te­ment [de la patiente] ne doit plus être tacite ou pré­su­mé, mais expli­cite et dif­fé­ren­cié pour chaque exa­men ». C'est l'avis que le Comité consul­ta­tif natio­nal d'éthique (CCNE) a ren­du ce mer­cre­di 29 mars,[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés