99adbc4c dd31 4815 a2a7 55041f64bd67
© Openverse

Aux États-​Unis, vingt plaintes dépo­sées pour de graves effets secon­daires contre Ozempic, cet anti­dia­bé­tique détour­né pour perdre du poids

Le médicament Ozempic, à l’origine destiné à traiter les personnes diabétiques, est aussi prisé sur les réseaux sociaux pour ses effets amincissants. Il peut pourtant entraîner de graves problèmes gastro-intestinaux. Aux États-Unis, des poursuites judiciaires sont déjà lancées.

Le médicament Ozempic, traditionnellement indiqué dans le traitement du diabète de type 2 insuffisamment contrôlé, est commercialisé aux États-Unis depuis 2017 et en France depuis 2019. Il permet en effet de stimuler la libération d’insuline. C’est cependant un autre atout de ce médicament qui fait fureur sur les réseaux sociaux et à Hollywood : il ralentit la vidange de l’estomac, diminuant l’appétit et permettant ainsi une perte de poids en un temps record. En mars dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publiait un rapport commun avec l’Assurance-maladie, soulignant que l’Ozempic allait faire l’objet d’une “surveillance renforcé”". Aujourd’hui, le médicament – qu’il soit utilisé dans le cadre d’un traitement contre le diabète ou dans le but de perdre du poids – est pointé du doigt pour ses effets secondaires prétendument cachés.

Lire aussi I

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés