fbpx
cancer
Anne Vincent-Salomon (©Clément Boutin)

Anne Vincent-​Salomon, de l'Institut Curie : « La rechute du can­cer du sein, une expé­rience encore plus douloureuse »

Chaque année en France, près de 60.000 femmes découvrent être atteintes d'un can­cer du sein. 15 à 20% d'entre eux réci­divent dix ans après le pre­mier diag­nos­tic. Anne Vincent-​Salomon, cheffe du ser­vice de patho­lo­gie à l'Institut Curie, explique à Causette com­ment les rechutes inter­viennent et quelles sont les recherches actuelles à ce sujet. 

« Il faut se faire dépis­ter et ne pas en avoir peur. » En ce début de la cam­pagne Octobre rose, des­ti­née à sen­si­bi­li­ser au dépis­tage du can­cer du sein, la Dr. Anne Vincent-​Salomon, pré­si­dente du comi­té scien­ti­fique des Prix Ruban Rose, ne répè­te­ra jamais assez l'importance de ce geste. Car, chaque année en France, près de 60.000 femmes découvrent en être atteintes. Et « entre 15 à 20% de ces can­cers réci­divent dix ans après le pre­mier diag­nos­tic », sou­ligne la patho­lo­giste, à la tête du Pôle de Médecine Diagnostique et Théranostique à l'Institut Curie. 

insta offre etudiante

Le risque de rechute est dif­fé­rent selon le type de can­cer, qu'il s'agisse d'un lumi­nal A, lumi­nal B, triple néga­tif ou HER2 posi­tif. Mais il trans­forme un can­cer en « une expé­rience encore plus dou­lou­reuse », observe la cheffe du ser­vice de pathologie :[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés