"Cheveux Mouillés" : un album jeu­nesse sur une petite sirène noire aux che­veux crépus

La nou­velle petite sirène incar­née par une actrice afro-​américaine qui sort en salle aujourd'hui n'est pas la seule sirène noire pré­sente dans le domaine du diver­tis­se­ment. En août 2022, Joshua Serviera publiait en autoé­di­tion Cheveux Mouillés, un album jeu­nesse illus­tré qui relate l'histoire de Mélyka, une petite sirène noire aux che­veux crépus.

Capture d’écran 2023 05 24 à 15.41.10
© Joshua Servier

Ce mer­cre­di 24 mai sort la réadap­ta­tion en live action de La Petite Sirène, incar­née par l'actrice afro-​américaine Halle Bailey. Un film Disney qui n’est pas pas­sé inaper­çu sur les réseaux sociaux. Depuis la sor­tie de la bande-​annonce en sep­tembre, un racisme ordi­naire pul­lule en ligne. De nom­breuses per­sonnes reprochent en effet à la réadap­ta­tion fil­mée de tra­hir la ver­sion ani­mée de La Petite Sirène sor­tie en 1989 et adap­té du conte d’Andersen. Selon elles, l’auteur étant scan­di­nave, la sirène qu’il ima­gine ne peut être que blanche. 

Deux semaines avant cette polé­mique qui s'intéresse au degré de réa­lisme d'un per­son­nage de conte de fées, l’auteur-illustrateur gua­de­lou­péen Joshua Servier publiait un album jeu­nesse, Cheveux Mouillés, en auto-​édition qui dépeint l’histoire de Mélyka, une petite sirène noire qui peine à accep­ter ses che­veux cré­pus dans le but de faire évo­luer les men­ta­li­tés des plus jeunes et de mon­trer l’importance de la repré­sen­ta­tion des jeunes filles noires.

Cheveux Mouillés est un album jeu­nesse des­ti­né aux enfants de cinq à onze ans. Dans un style de des­sin « car­too­nesque » comme le défi­ni Joshua Servier, il raconte l’histoire émou­vante de Mélyka, une petite sirène noire qui est vic­time de racisme. Pendant 64 pages, Mélyka va pas­ser par dif­fé­rentes étapes, un véri­table par­cours ini­ta­tique afin d’aimer son appa­rence et de s’accepter telle qu’elle est. « J’ai vou­lu créer un per­son­nage [pour] abor­der la ques­tion du trai­te­ment des che­veux dans la com­mu­nau­té afro, long­temps mépri­sés », explique l’auteur dans un communiqué. 

Son per­son­nage est direc­te­ment ins­pi­ré d'une des cou­sines de Joshua Servier. Aussi appe­lée Mélyka, sa cou­sine a ren­con­tré des pro­blèmes sem­blables à ceux de la sirène. En rai­son de moque­ries et alors qu'elle por­tait « une superbe coupe afro », pré­cise l'auteur, sa cou­sine a fini par se défri­ser les che­veux. « Une dis­cri­mi­na­tion capil­laire, qui peut aller bien plus loin,[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés
LeChoix couvHD

Isabelle Hanne : « Avec ce roman, j'avais envie de rendre hom­mage à la vita­li­té de la résis­tance pro-​choice, par­ti­cu­liè­re­ment stig­ma­ti­sée dans cer­tains Etats américains »

Journaliste à Libération et correspondante aux Etats-Unis sous le mandat Trump, Isabelle Hanne livre avec Le Choix un premier roman lumineux et trépidant sur la résistance à la destruction du droit à l'avortement, dans un Texas aride et fou de dieu.

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.