Guilain, pay­san maraî­cher sans racines

Chaque mois, on demande à quelqu’un·e pour­quoi il ou elle se lève le matin. La réponse en des­sins.

Guilain Vergé, 34 ans, est pay­san maraî­cher. Son nom pour­rait faire croire à une longue tra­di­tion fami­liale, mais il n’en est rien. Il est né et a gran­di en ban­lieue pari­sienne. Bien loin des ver­gers, donc.

maraicher1

« L’amour de la terre, il me vient d’une tomate. À 19 ans, un pote m’en a fait goû­ter une de son pota­ger et m’a dit : “Hé, tu crois pas qu’on peut se faire de l’argent en fai­sant des trucs comme ça ?” J’ai com­men­cé à culti­ver les 4 m2 du jar­din de mes parents, et j’ai lâché la fac pour un BPREA 1. » Mais deve­nir pay­san n’est pas si simple : « Quand t’as pas d’attache fami­liale dans le métier, tu as de grosses lacunes tech­niques. Un diplôme ne suf­fit pas. » Et sur­tout, pour faire pous­ser des pommes de terre, il en faut de la terre.  « À leur retraite, les pay­sans, avec leurs maigres pen­sions, revendent leurs terres à la découpe et conver­tissent une par­tie de leur ins­tal­la­tion en fon­cier. Les sur­faces agri­coles se font de plus en plus rares, et sur­tout sont très chères. »

Maraicher2

Quand Guilain découvre le réseau Amap 2 Île-​de-​France et son dis­po­si­tif Les Champs des pos­sibles – une cou­veuse coopé­ra­tive per­met­tant de ­tes­ter l’activité agri­cole avant de se lan­cer –, il fait tout pour l’intégrer. « La cou­veuse, j’ai trou­vé ça magique. On te prête la terre, le maté­riel, ça per­met de faire marche arrière si tu te rends compte que ce n’est pas pour toi. » Il res­te­ra « cou­vé » pen­dant deux ans et demi, le temps de se ras­su­rer.

maraicher3

En 2012, il rem­porte un appel à pro­jets de la région Île-​de-​France qui lui loue 10 hec­tares de terre à conver­tir en bio à Saulx-​les-​Chartreux, à 20 km au sud-​ouest de Paris. Il y coex­ploite aujourd’hui une ferme d’accueil, Le Pas de côté, où Paul, aspi­rant maraî­cher, le rejoint. Logiquement,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Écrit par
Articles liés