fbpx

La philosophie pratique de Charles Pépin : « Nous nous découvrons des ressources de joie de vivre qu’on ne soupçonnait pas »

En ce début d’année 2021 qui nous laisse dans l’expectative et la crainte de la suite, Causette a rencontré le philosophe Charles Pépin, auteur de nombreux essais philosophiques, sur des thématiques variées telles que la confiance en soi, les vertus de l’échec, la joie, la beauté, et la rencontre dans un livre à paraître très prochainement. Il est aussi à l’origine du podcast Une philosophie pratique, qui répond à nos questionnements contemporains avec le prisme de la pensée pour tous. Charles Pépin a su nous mettre du baume au cœur et présenter l’année à venir comme une opportunité de se réinventer et d’oser refaire des projets.

charles pepin portrait nb
© Bojana Tartaska /​Allary Editions

Causette : 2020 a été une année universellement éprouvante. On en sort chamboulé·es et nous savons que les crises, sanitaires comme économiques et sociales sont loin d’être terminées… Quelles leçons en tirer à l’orée de cette nouvelle année ?
Charles Pépin : Il est trop tôt pour le dire encore mais ce que nous pouvons déjà constater, contre toute attente, c’est qu’une telle crise, au même titre que toutes les autres, peut avoir des effets vertueux. Certes, une porte se ferme, mais une fenêtre s’ouvre aussi. La question à se poser, c’est : vers où ? Est-​ce que ce n’est pas l’occasion de retrouver le goût de l’essentiel, pour, une fois que nous aurons retrouvé un semblant de normalité, éviter les mêmes erreurs ou absurdités ? Comme se déplacer tous à la même heure pour aller travailler, provoquant embouteillages et pollution par exemple. Il faudrait voir dans cette crise l’occasion de se réinventer car du nouveau émerge quand on est coupé de liens très importants : on réalise qu’on veut passer plus de temps avec ses proches et se rendre disponible pour eux, ce que nous ne faisions parfois pas assez avant.
En fait, il nous appartient à nous seuls de faire de cette crise quelque chose d’intéressant en se posant les bonnes questions.

Quelles sont ces questions ?
C.P. : Il faut ouvrir les yeux et arrêter de se focaliser sur ce qui nous entrave. C’est un[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
MG 4618 3

Radio Sexe : ni queue ni tête

Dans le talk-show Radio Sexe, de jeunes auditeurs présélectionnés exposent leurs problèmes de cul. Mais force est de constater que l’équipe d'animateurs est loin de maîtriser son sujet.