IMG 1680
Jeanne Rachel Mody dans son logement trouvé via l'association Les Petits frères des pauvres © S.C.

Précarité et iso­le­ment social : la détresse de nos séniors

D’après le der­nier baro­mètre de l’association Les Petits Frères des Pauvres, la soli­tude et l’isolement des plus de 60 ans n’a ces­sé d’augmenter depuis 2017. Une pré­ca­ri­té sociale contre laquelle les asso­cia­tions sont les der­niers rem­parts. Causette a ren­con­tré Jeanne-​Rachel, sep­tua­gé­naire qui, sans l’aide des Petits Frères des Pauvres, vivrait dans l’isolement et le dénuement.

Jeanne Rachel Mody ne fait pas son âge. À 74 ans, elle n’a pas le visage mar­qué qu’ont par­fois celles et ceux que la vie a malmené·es. Son pull à rayures bleues est assor­ti à un tur­ban par­fai­te­ment noué et à des ongles impec­ca­ble­ment manu­cu­rés, témoins de son pre­mier métier de coif­feuse – esthé­ti­cienne. Une période de sa vie qui semble aujourd’hui bien loin. « J’avais tout pour ne pas me retrou­ver dans cette situa­tion », confie-​t-​elle en pré­pa­rant un café dans la petite cui­sine du stu­dio qu’elle occupe depuis presque un an, grâce à l’association Les Petits Frères des pauvres. Cette situa­tion, c’est celle de mil­liers de seniors de plus de 60 ans qui, sans le réseau asso­cia­tif, seraient en[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés