Capture d’écran 2023 05 25 à 11.16.58
© Capture d'écran du compte Instagram de Florence Mendez

L'humoriste Florence Mendez écar­tée par M6 pour avoir trai­té Gérald Darmanin de violeur

Mardi, l'humoriste Florence Mendez a indiqué dans un post Instagram avoir été écartée de l’émission Piquantes sur Téva, après avoir traité le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin de violeur.

Florence Mendez, chroniqueuse de l’émission Piquantes, présentée par Nicole Ferroni et diffusée sur Téva, chaîne du groupe M6, a affirmé mardi 23 mai dans un post Instagram être écartée de la saison 4. En cause, selon l'humoriste, une altercation avec l’actuel ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin devant le siège du groupe M6 en mars dernier. Dans son post l'humoriste a écrit qu'elle « conteste la sévérité de la sanction ».

La scène s’est déroulée à Neuilly, mercredi 29 mars, où est situé le siège du groupe M6, qui regroupe des chaînes de télévision et la radio RTL. Ce jour-là, le ministre de l’Intérieur était l’invité de l’émission de Pascal Praud diffusée à la mi-journée. Florence Mendez, elle, se rendait à l'enregistrement de son émission. 

« J’étais encore dans la rue lorsque j’ai aperçu Darmanin, et, devant les services de sécurité, je l’ai traité de violeur [Accusé de viol au printemps 2017, le ministre a obtenu un non-lieu, confirmé en appel le 24 janvier, ndlr]. Ce n’était pas prémédité, j’ai été dépassée par mes émotions », a écrit la chroniqueuse belge dans son post Instagram qui dit avoir été « dénoncée » par les services de sécurité de M6.

À la suite de cet épisode, l'humoriste a été convoquée par la direction de la chaîne qui a décidé de se séparer de la chroniqueuse.  « Je n’ai pas terminé la saison 3 et je ne serai pas là en saison 4. J’ai donc perdu mon taf de chroniqueuse. Je conteste la sévérité de la sanction : me priver de mon travail (et d’une partie importante de mes revenus) après trois années d’une collaboration impeccable, pour un propos irréfléchi tenu sans publicité, c’est un peu cher payé », a déploré l’humoriste et chroniqueuse belge de 36 ans.

Une lettre de sa psychiatre

Selon les informations du Parisien, Florence Mendez a adressé à Nicolas de Tavernost, le président du directoire du groupe M6, une lettre de sa psychiatre détaillant les troubles autistiques dont elle est atteinte. Dans cette lettre, la docteure précise que la conjonction de plusieurs éléments « peut aboutir à des comportements atypiques dans certaines situations sociales ».

D'après Le Parisien, la direction du groupe s’est également expliquée par courrier et a livré sa version des faits : « La décision prise à ton égard fait suite aux propos inappropriés que tu as tenus à l’égard d’un invité du groupe et qui ont choqué les personnes présentes », a écrit la direction, selon les propos rapportés par le quotidien. Et a ajouté : « Les règles internes du vivre-ensemble s’opposent à toute insulte, menace ou agression, qu’elle soit verbale ou physique, à l’encontre des salariés du groupe M6 mais aussi à l’encontre de tous les invités que le groupe reçoit ». L’humoriste, qui ne comprend pas la décision juge « ridicule » d’avoir été sanctionnée pour « avoir dit en face ce qu' [elle] répète en plateau depuis trois ans ».

À lire aussi I Affaire Gérald Darmanin : l'appel de Sophie Patterson-Spatz contre le non-lieu examiné mardi

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.