causette 2
© Lucia Calfapietra pour Causette

Les enfants né·es de dons de gamètes ou d'ovocytes connaissent leur mode de concep­tion

Fini les secrets d’alcôve sur la concep­tion des enfants né·es d’un don. Là où, il y a trente ans, on pas­sait volon­tiers sous silence l’origine des petites graines, aujourd’hui, les parents hété­ros décident de ne plus rien cacher à leurs enfants sur leur mode de fabri­ca­tion. Ils nous ont racon­té les mots qu’ils choi­sissent pour le dire. 

« Les secrets mangent le cer­veau, on le sait », affirme Sébastien. Il appar­tient, avec sa femme, Caroline, à une géné­ra­tion qui ne veut pas men­tir aux enfants. Question de prin­cipe qui, chez ce couple, va loin : exit le père Noël, les cloches et la petite sou­ris… Pas ques­tion de bluf­fer les mar­mots. Il et elle veulent être cré­dibles. Julie et Benoît, Bérénice et Guillaume, Stéphanie et Thomas, Isabelle et François*, Marie et Denis sont aus­si des couples infer­tiles. Ils et elles sont devenu·es parents avec des dons de sperme ou d’ovocytes. Leurs enfants ont aujourd’hui moins de 10 ans et sont au cou­rant de leur mode de concep­tion. Sébastien et Caroline ont com­men­cé tôt : en che­min pour l’insémination, il et elle se sont arrêté·es dans un Photomaton, un Thermos de paillettes de sperme à la main : « Notre pre­mière pho­to de famille ! » com­mente Sébastien. Pour pou­voir en faire un récit à leur fille, qui a aujourd’hui 3 ans. « Pendant la gros­sesse, je par­lais à mon bébé des condi­tions un peu spé­ciales de son arri­vée », raconte Marie, mère d’un gar­çon de 6 ans, grâce à un don d’ovocytes. Julie, qui a des jumeaux de 3 ans nés de dons d’ovocytes, se sou­vient : « Quand ils étaient tout bébés, dans leur chambre, un jour, j’ai pour[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
couv mag masculin © capture ecran

Où sont les man­ne­quins hommes plus size ?

En France, les tops modèles masculins plus size sont quasiment exclus de l’industrie de la mode et de la publicité, alors que les mannequins femmes grande taille commencent à être bien visibles. Causette a cherché à comprendre pourquoi.