fbpx
IMG 2704
Isabelle Lonvis-Rome et Hamida Aman (de gauche à droite). ©A.T.

Femmes afghanes : la ministre Isabelle Lonvis-​Rome s’engage à sou­te­nir Radio Begum

Pour sou­te­nir les Afghanes, dont les droits s’érodent les uns après les autres depuis la prise de pou­voir des tali­bans en août der­nier, la ministre char­gée de l’Égalité, Isabelle Lonvis-​Romes, a ren­con­tré, jeu­di 23 juin, Hamida Aman, créa­trice de Radio Begum. Cette voix de la résis­tance fémi­nine aux tali­bans envi­sage de replier ses quar­tiers en France pour conti­nuer d’émettre.

« Il y a 312 jours, à la faveur du bruit assour­dis­sant des canons, une longue nuit s’est abat­tue subi­te­ment sur Kaboul. Une nuit sans aube. » C’est avec ces mots graves que la ministre char­gée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, Isabelle Lonvis-​Rome, a enta­mé son dis­cours jeu­di 23 juin, lors d’une soi­rée de sou­tien aux femmes afghanes à laquelle Causette a pu assister.

Organisée au minis­tère, dans le VIIe arron­dis­se­ment de Paris, cette soi­rée avait pour but d’affirmer l’appui de la France, mais sur­tout de mettre en avant le tra­vail de résis­tance de Radio Begum. Hamida Aman sa fon­da­trice, a pré­sen­té cette radio « faite par les femmes afghanes et pour les femmes afghanes », qui conti­nue d’émettre sous le régime tali­ban, mal­gré la censure.

Lire aus­si l En Afghanistan, la radio de femmes Begum résiste à[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
thumbnail image001

Le RN et le Giec, on s’en balek !

Invité sur BFMTV le dimanche 20 février, Jordan Bardella, second couteau de la Marine nationale, engoncé dans sa chemise bleue bien repassée, a joué sa partition sur l’immigration, tentant de ramener dans son giron ses ouailles ayant succombé aux...

125 thèse taxi © Placide Babilon pour Causette

Profession en crise : ça roule pas fort pour les taxis

Causette : Pourquoi vous êtes-vous intéressé aux taxis parisiens ? Guillaume Lejeune : Mes parents sont chauffeurs de taxi, ce qui m’a donné cette idée d’étude. Et j’ai découvert que ce sujet avait très peu été abordé – il y a moins de cinq travaux...