people holding flaglets near building
(©Bruno Aguirre)

Centres LGBTI atta­qués : 50 asso­cia­tions enjoignent le gou­ver­ne­ment « à agir sans tar­der » contre les violences

Dans les colonnes de têtu·, 50 associations, menées par SOS Homophobie, publient une tribune pour dénoncer l'acte « de vandalisme » subi par le centre LGBTI de Touraine et appeler le gouvernement « à agir sans tarder ».

Un peu plus d'une semaine après l'attaque du centre LGBTI de Touraine, visé par une bouteille en plastique remplie d'un mélange d'acide et d'aluminium, 50 associations, menées par SOS Homophobie, ont écrit une tribune sur le site de têtu· pour dénoncer cet acte « de vandalisme » et appeler le gouvernement « à agir sans tarder pour prévenir beaucoup plus efficacement les violences à l’encontre des personnes LGBTI ».

SOS Homophobie, Acceptess-T, Amnesty, Le Refuge ou l'Inter-LGBT demandent notamment à renforcer les moyens d’action de l’éducation nationale, de la police et de la justice, et à agir de manière beaucoup plus volontariste en faveur de l’égalité des droits.

Dans un climat de recrudescence de la haine contre les personnes LGBTQIA+, symbolisée par le récent rapport de SOS Homophobie sur la hausse des agressions des personnes queer, elles réclament simplement que les pouvoirs publics nationaux, régionaux et locaux mettent en œuvre « les moyens nécessaires pour permettre aux personnes LGBTI de continuer à se rendre dans les centres LGBTI sans risquer d’être exposées à des violences ».

À lire aussi I LGBTQIphobies : les témoignages révoltants contenus dans le rapport de SOS homophobie

« Une multiplication inquiétante des actes de vandalisme »

Le 22 mai, un homme a jeté une bouteille en plastique remplie d'un mélange d'acide et d'aluminium dans le local tourangeau alors que deux salarié·es et une bénévole se trouvaient à l’intérieur. Ces derniè·res ont heureusement pu s’échapper avant qu’elle n’éclate. C'est la sixième fois en deux mois et demi que le centre est attaqué. Une enquête pour « tentative d’assassinat » a été ouverte.

Les 50 associations soulignent constater « depuis plus d'un an, une multiplication particulièrement inquiétante des actes de vandalisme, de dégradation, de discours et de comportements haineux à l’encontre de plusieurs centres LGBTI, mais aussi d’aménagements rendant visibles les combats pour l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations. » Elles citent notamment le fait que la drapeau arc-en-ciel déployé sur la façade du centre LGBT+ d'Arras a été arraché à six reprises, que le centre de La Réunion a été incendié et couvert d'inscriptions homophobes ou que celui de Nantes a été dégradé plusieurs fois.

« Ces attaques répétées sont une atteinte au principe d’égalité, de dignité et à la visibilité des personnes et des luttes LGBTI », affirment-elles, avant de rappeler « le rôle essentiel des centres LGBTI » : « Ces lieux exercent des missions d’accueil, d’orientation et de soutien des personnes LGBTI, de militantisme pour l’égalité des droits et contre les discriminations, qui sont précieuses et particulièrement importantes, en particulier dans un contexte d’ancrage des violences LGBTIpobes. »

À lire aussi I Centre LGBTI de Touraine attaqué : une enquête pour « tentative d'assassinat » ouverte

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.