a group of women holding signs and wearing masks
© Manny Becerra

États-​Unis : la Cour suprême repousse de deux jours sa déci­sion sur la pilule abor­tive, main­te­nant ain­si son accès

Saisie en urgence la semaine der­nière par l’administration de Joe Biden, la Cour Suprême des États-​Unis a déci­dé mer­cre­di de repous­ser de deux jours sa déci­sion concer­nant l’accès à la pilule abor­tive sur le ter­ri­toire amé­ri­cain, pro­lon­geant ain­si son utilisation.

Alors que, mer­cre­di 19 avril, la Cour Suprême des États-​Unis devait se pro­non­cer sur le sort de la pilule abor­tive dans le pays, elle a déci­dé de pro­lon­ger de deux jours sa réflexion, allon­geant tem­po­rai­re­ment l’accès à la mifé­pris­tone. En com­bi­nai­son avec un autre médi­ca­ment, la mifé­pris­tone est uti­li­sée pour plus de la moi­tié des IVG aux Etats-​Unis. Plus de cinq mil­lions d’Américaines l’ont déjà prise depuis son auto­ri­sa­tion par l’Agence amé­ri­caine des médi­ca­ments (FDA) il y a plus de 20 ans, pré­cise Libération. Et d'après le quo­ti­dien, le juge de la Cour Suprême Samuel Alito a fait savoir dans un texte concis que la sus­pen­sion par la haute cour concer­nant la déci­sion d’une ins­tance infé­rieure, sur la pilule, était pro­lon­gée de quarante-​huit heures, soit jusqu’à ven­dre­di 21 avril, à « 23 h 59 ».

Ajoutant un nou­veau cha­pitre à cet enchaînement[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés