Brésil : après la courte vic­toire de Lula un espoir pour l'Amazonie, mais pas pour le droit à l'avortement

L’ancien pré­sident a obte­nu un troi­sième man­dat avec 50,9 % des suf­frages face au sor­tant d’extrême droite Jair Bolsonaro. C'est la vic­toire la plus ser­rée depuis la fin de la dic­ta­ture mili­taire et pour l'heure, Bolsonaro ne l'a pas reconnue.

Lula e Alckmin apetam as mãos cropped
Lula en avril 2022 © PSB Nacional 40 /​Wikimedia Commons

« Le Brésil et la pla­nète ont besoin d'une Amazonie en vie », a lan­cé Luiz Inácio Lula da Silva lors de son dis­cours de vic­toire. Ce dimanche 30 octobre, l'ancien pré­sident bré­si­lien (2003−2011) a été réélu d'une courte tête, avec 50,9% des suf­frages face à son adver­saire, le pré­sident sor­tant d'extrême droite Jair Bolsonaro. Ce signal favo­rable à la pro­tec­tion du pou­mon vert de la forêt ama­zo­nienne repré­sente un espoir pour notre pla­nète, alors qu'en quatre ans de man­dat de Bolsonaro, la défo­res­ta­tion de l'Amazonie a été équi­va­lente à la sur­face de l'Etat de Rio de Janiero, soit 43 781 km2. Dans ce contexte, les[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés