mika baumeister YaHlnh6ItjA unsplash
© Mika Baumeister / Unsplash

Directive euro­péenne sur la défi­ni­tion du viol : Amnesty International et le Planning fami­lial jouent leur va-​tout pour faire bou­ger la France

Alors que les négo­cia­tions euro­péennes en ce qui concerne la direc­tive euro­péenne sur les vio­lences faites aux femmes se ter­minent bien­tôt, notre pays refuse tou­jours de l'approuver en rai­son d'une dis­po­si­tion fai­sant entrer l'absence de consen­te­ment dans la défi­ni­tion juri­dique du viol. Les deux asso­cia­tions se mobi­lisent une der­nière fois pour ten­ter de le convaincre.

C’est une posi­tion ico­no­claste et incom­pré­hen­sible pour beau­coup que campe la France depuis bien­tôt presque deux ans face aux ins­ti­tu­tions euro­péennes sur la ques­tion de la défi­ni­tion du viol. Dans le cadre d'une direc­tive por­tant sur les vio­lences faites aux femmes, l'Union euro­péenne entend, entre autres, nive­ler par le haut les dif­fé­rents droits des Etats membres, afin que l'absence de consen­te­ment intègre la notion juri­dique de viol.

La France – comme l’Allemagne ou encore la Hongrie – s’y refuse, arguant que l’Union[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés