Enfants l Maltraitance et autisme, la grande confusion

Confrontés à la mécon­nais­sance de ce han­di­cap, de nom­breux parents d’enfants autistes sont sus­pec­tés de mal­trai­tance par la Protection de l’enfance.

Capture d’écran 2022 03 10 à 11.30.01
© Chiara Dattola pour Causette

Voilà des années que parents et asso­cia­tions tirent la son­nette d’alarme. « Actuellement, en France, des dizaines de familles avec un ou plu­sieurs enfants autistes sont mena­cées de pla­ce­ment ou ont vu leurs enfants leur être arra­chés. La rai­son : les ser­vices de l’Aide sociale à l’enfance [ASE, ndlr] les accusent d’être res­pon­sables des troubles de leur enfant », dénon­çaient déjà, en 2015, 127 asso­cia­tions, après qu’une mère s’est vu reti­rer la garde de ses enfants autistes. À l’origine du pro­blème ? Une mécon­nais­sance de ce trouble du neuro-​­développement, dont les mani­fes­ta­tions peuvent être confon­dues avec des signes de mal­trai­tance. « Beaucoup d’enfants autistes mangent mal et sont maigres, s’agitent en classe, ne sont pas propres, ont des troubles du som­meil… Ce qui pousse[…]

Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés