Florence Porcel : « La fiction permet un respect de ma pudeur que le témoignage ne rend pas possible »

On connaît Florence Porcel pour sa chaîne Youtube, ses chroniques radio et ses ouvrages de vulgarisation scientifique. La jeune femme passe à la fiction avec Pandorini, un roman qui raconte au plus près la zone grise et le phénomène d’emprise. Un vrai roman post-#MeToo.

Porcel c Valeria Pacella A

Causette : Jusqu’ici, vous écriviez plutôt des livres sur le système solaire ou les secrets de l’univers. Qu’est-ce qui vous a donné envie de passer à la fiction ? Florence Porcel : J’écris de la fiction depuis que je sais écrire ! C’est juste que je n’ai jamais été éditée dans ce genre avant Pandorini. La vulgarisation est arrivée par hasard dans mon[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés
114 Brit Bennett © Emma Trim

Les 20 plumes féminines : Brit Bennett

Avec ce roman, Brit Bennett a affolé les compteurs : paru en juin dernier aux États-Unis, il s’est vendu à 172 000 exemplaires en deux mois, et les droits ont été acquis par HBO pour une adaptation en série.

116 BD A VOLONTE © Editions Delcourt 3

La sélection BD de novembre 2020

Trois pépites ce mois-​ci avec À volonté qui s’attaque avec humour à la grossophobie ordinaire, Le Manifeste des 343 qui revient sur cet événement historique marquant pour le droit des femmes, et Maison ronde qui nous plonge dans l’univers de Radio...