Cinq choses qu’on apprend en lisant « One Life », l’autobiographie de la star du foot­ball, Megan Rapinoe

Parue le 10 novembre aux États-​Unis et le 12 dans le reste du monde, c’est l’autobiographie de celle qui, par sa car­rière (encore en cours) et par son mili­tan­tisme fémi­niste, est deve­nue la plus grande star mon­diale d’une dis­ci­pline spor­tive qui, jusqu’à elle, était peu connue dans son propre pays : le foot­ball féminin.

9782234091139 1
One life, de Megan Rapinoe,
écrit avec Emma Brockes,
trad. M. Capelle et H. Cohen,
Éd Stock, 288 p, 20.50 euros

  • Elle a voté George W. Bush en 2004 ! Cet aveu, d’une femme qui s’est enga­gée avec Joe Biden dès le prin­temps 2020, en bouche un coin. On apprend dans le livre que Megan Rapinoe, née le 5 juillet 1985 à Redding (Californie), est issue d’une famille plu­tôt répu­bli­caine. Son vote d’alors, à 19 ans, elle l’explique ain­si : « Parce que tous les gens[…]

    Vous êtes arrivé.e à la fin de la page, c’est que Causette vous passionne !

    Aidez nous à accom­pa­gner les com­bats qui vous animent, en fai­sant un don pour que nous conti­nuions une presse libre et indépendante.

    Faites un don

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés