Capture decran 2023 09 26 a 17.50.43
© Melocoton

“IVG, le droit d’en par­ler”, un docu qui brise un tabou encore tenace

Le docu­men­taire de Léa Bordier, dif­fu­sé à par­tir de mer­cre­di sur la pla­te­forme France.tv Slash, libère la parole sur un sujet encore trop peu abor­dé par les femmes.

Le para­doxe est sai­sis­sant : alors que l’IVG (inter­rup­tion volon­taire de gros­sesse) est légale depuis 1975, pour­quoi est-​il encore si dif­fi­cile d’en par­ler ? Léa Bordier, autrice de la web­sé­rie Cher corps et du pod­cast Amours a elle-​même avor­té à 17 ans et avait, à l’époque, gar­dé le silence. Elle réa­lise aujourd’hui ce docu­men­taire en réunis­sant deux cercles de paroles, avec des jeunes femmes concer­nées qui reviennent sur leur expé­rience, par voie ins­tru­men­tale ou médi­ca­men­teuse. Yvana, Youna ou encore Crystal racontent, face camé­ra, leur IVG. L’une était étu­diante, l’autre souffre d’endométriose, une autre encore a pâti de son édu­ca­tion catholique. 

Preuve en est que la léga­li­sa­tion de cette pro­cé­dure médi­cale ne l’a pas pour autant bana­li­sée et n’a pas libé­ré la parole : selon ces témoi­gnages, le secret s’inscrit plei­ne­ment dans cette pra­tique. Ce tabou par­ti­cipe d’une stig­ma­ti­sa­tion qui per­dure, en dépit de la loi : un sen­ti­ment de “honte” qui semble ana­chro­nique, mais qui reste ins­til­lé par les proches ou le corps médi­cal. “Je ne m’étais jamais sen­tie aus­si seule,” témoigne l’une des jeunes femmes. Après quelques jours, “j’avais plus le droit d’être triste, il fal­lait que je passe à autre chose”, se sou­vient une autre. 

Les IVG sont liées, dans 70 % des cas, à des échecs contra­cep­tifs : bien sou­vent, c’est la femme, plus que son conjoint, qui se sent “défaillante”. Pour com­battre la culpa­bi­li­té, l’une des témoins inter­ro­gées a mis au point une stra­té­gie : “J’en parle tout le temps, à tout le monde !” Ces der­nières années, le délai légal de l’IVG est pas­sé de douze à qua­torze semaines et la consti­tu­tion­na­li­sa­tion du droit à l’avortement est dans les tuyaux. Face aux vio­lences gyné­co­lo­giques et à l’opprobre social, ce docu­men­taire relaie une parole pré­cieuse et encore trop rare. 

IVG, le droit d’en par­ler, sur France.tv Slash, mer­cre­di 27 sep­tembre à par­tir de 18 heures.

Lire aus­si I “L’avortement est un droit fon­da­men­tal” : la mai­rie de Paris réaf­firme son enga­ge­ment à tra­vers une grande cam­pagne d’affichage

Partager
Articles liés
0700612318 V2

"Revoir Paris", la vie après les attentats

En salles ce 7 septembre et porté par la prestation intense de Virginie Efira, Revoir Paris raconte la reconstruction d’une femme victime d’un attentat. Un film d’espoir, ultra sensible et envoûtant, qu’Alice Winocour, son autrice et réalisatrice...

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.