capture decran 2023 05 04 a 12.41.35
Le mariage de Thomas et Gabriel dans Plus belle la vie (©Facebook/Plus belle la vie)

Dix ans après le mariage pour toutes et tous, les per­son­nages LGBTQIA+ attendent tou­jours de sabrer le cham­pagne dans la fic­tion française

Le mariage pour toutes et tous, promulgué le 17 mai 2013, ne semble pas avoir créé d'élan scénaristique au sein de la fiction française. Mais, dix ans après, force est de constater que les séries traitent avec plus de rigueur et d'émotion cette avancée sociétale que le cinéma, présentant des comédies souvent très stéréotypées.

« Au nom de la loi, nous vous déclarons époux et mari ! » Le 12 juillet 2013, un peu moins de deux mois après la promulgation de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, le 17 mai 2013, Thomas Marci et Gabriel Riva se disent oui devant quatre millions de téléspectateur·trices. Les deux personnages phares de Plus belle la vie deviennent alors les premiers membres de la communauté LGBTQIA+ à s'unir dans le monde de la fiction française. Un motif de fierté pour Laurent Kérusoré, l'interprète de Thomas. « Je suis fier que la série ait pris parti aussi rapidement sur le sujet. [...] On n'a pas fait le mariage gay pour être à la mode. Cela fait huit ans et demi que je joue Thomas et qu'il rêve de se marier et d'avoir des enfants. C'est un vrai "midinet" ! », racontait-il à l'époque dans les colonnes Parisien.

Un véritable moment de télé. Tellement précurseur, d'ailleurs, qu'il mettra du temps à arriver sur grand écran. Au cinéma, il faudra attendre la comédie Toute Première Fois, en 2015, pour voir une courte scène finale de mariage entre deux personnages gays secondaires. Un comble, pour un film qui mettait pourtant en scène un couple d'homos heureux et ensemble depuis dix ans, avant que l'un des deux, Jérémie (joué par Pio Marmaï), ne tombe follement amoureux... d'une femme. Les préparations de leur mariage, qui irriguaient une grande partie de l'intrigue, tomberont évidemment à l'eau. L'heureux événement sera alors remplacé par celui de leur ami. Après Toute Première Fois, qui se croyait sûrement subversif à l'époque, d'autres œuvres cinématographiques intègrent à leur tour l'union de gays et de lesbiennes à leur scénario :

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

ou

abonnez-vous

 

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.