soupe van gogh
Deux membres de Just stop oil viennent de renverser de la soupe sur les Tournesols de Van Gogh © Just stop oil

Urgence éco­lo­gique : faut-​il cho­quer pour être entendu·es ?

Pour beau­coup, lut­ter en misant sur la pro­vo­ca­tion se révé­le­rait contre-​productif pour éveiller les consciences. Pour d’autres, l’urgence est telle qu’il faut atti­rer l’attention.

Cet automne, une série d’actions de militant·es éco­los a cho­qué une par­tie de l’opinion publique. D’abord, celles d’activistes du mou­ve­ment Just Stop Oil, qui ont jeté de la purée sur des tableaux de Van Gogh, puis celles d’Extinction Rebellion, qui ont ciblé un Picasso. De quoi faire réagir le jour­na­liste spé­cia­liste de l’écologie Hugo Clément dans un tweet : « Ce ne sont pas des ”mili­tants éco­lo­gistes”, ce sont des imbé­ciles », ou le poli­to­logue et pré­sident de Climate Voices, François Gemenne, qui s’est inter­ro­gé sur France Inter : « Quel est le sym­bole ? » Puis ce fut au tour du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, de car­ré­ment accu­ser d’« éco­ter­ro­ristes » les opposant·es aux « méga­bas­sines » à la suite de leurs mani­fes­ta­tions. Pour[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
trippingracisée 02 def

Voyages : le racisme, un gros poids dans la valise

Xénophobie, fétichisme, absence de représentation... les femmes racisées doivent faire face à de nombreux obstacles dans leurs expériences de voyages. Pour Causette, quelques-unes se livrent sur leurs périples et sur les solutions mises en place...